| Par lpbw

Le budget fait mal aux régions, aux familles et aux plus vulnérables estime Pierre Karl Péladeau

BUDGET. Le plan budgétaire présenté par le gouvernement confirme l’abandon de plusieurs promesses faites par le Parti libéral en campagne électorale remarque le député de Saint-Jérôme et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’économie, d’entrepreneuriat, de PME et d’exportations, Pierre Karl Péladeau.

Selon lui, les baisses de crédits d’impôt feront mal à plusieurs secteurs de l’économie et des régions.

« L’effet libéral pour la population des régions, c’est la coupe de 2 M$ pour les régions ressources, de 3,2 M$ pour la Gaspésie et de 1,6 M$ pour la vallée de l’aluminium. De plus, aucune somme supplémentaire n’est prévue pour l’industrie forestière. »

Le gouvernement libéral confirme aussi la réduction du développement des places en services de garde, coupant de moitié le nombre de places développées dès l’an prochain, note le député avant d’ajouter qu’aucune somme ne sera versée aux organismes communautaires, et toutes celles prévues pour le pilier solidarité sont annulées.

« Comme nous le craignions, les familles, les régions et les plus vulnérables feront les frais de l’austérité libérale. Rien de tel n’avait été mentionné lors de la campagne électorale », soutient Pierre Karl Péladeau.

« Qu’en est-il de la promesse libérale de créer 250 000 emplois en 5 ans? Le budget prévoit une création de 31 300 emplois en 2014-2015. De plus, les libéraux ont passé des mois à nier la création d’emplois sous notre gouvernement, mais ils confirment dans leur budget la création de 47 800 emplois en 2013 », ajoute le député de Saint-Jérôme.

Pierre Karl Péladeau rappelle que Philippe Couillard promettait en campagne de ne pas augmenter les taxes et les impôts or « son gouvernement les augmentera de 232 M$ l’an prochain. De plus, la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise rapportera 650 M$ d’augmentation de revenus à partir de 2015. Les libéraux ne savent pas encore comment ils vont faire, mais ils connaissent leur objectif : piger 650 M$ de plus par année dans la poche des contribuables ou des entreprises ».

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.