| Par Luc Robert

La patrouille nautique et terrestre de Saint-Hippolyte triple ses effectifs

La brigade nautique et terrestre de la municipalité de Saint-Hippolyte est passée de 4 à 12 membres, en vue de la saison estivale 2021.

Le corps de sécurité municipal entend être en devoir une journée sur deux.

« L’an dernier, nous étions quatre agents, en me comptant. Avec la hausse actuelle des effectifs, nous pourrons déployer deux patrouilles par jour et une de soir, afin de rehausser la sécurité et d’appliquer les règlements. Le conseil municipal nous a donné les outils pour fonctionner et j’ai la même vision qu’eux. Je crois que nous avons le personnel en place pour profiter d’une belle saison estivale 2021 », a lancé M. Michel Martin, directeur de la sécurité communautaire à Saint-Hippolyte.

Les patrouilleurs effectueront même des rondes nocturnes. « Nous assurerons une présence après 21h, pour les feux à ciel ouvert et les feux d’artifice. Il y a aussi des fêtes de soirée sur des bateaux, que nous devrons contenir. S’il y a de la nuisance à 1h du matin, nous répondrons aussi présents », a-t-il poursuivi.

Couleurs

Le système de codification des vignettes permettra aux autorités locales de savoir si une embarcation se trouve sur le bon plan d’eau.

« Chaque lac dispose de sa propre couleur de vignette pour les embarcations. Les agents pourront ainsi identifier s’il se trouve sur le bon lac, ou si une vignette rouge a été apposée précédemment. Ainsi, nous pourrons savoir si une embarcation précise doit sortir de l’eau. Il y a un peu d’incompréhension parmi les plaisanciers, mais ils pourront vite s’y retrouver. »

De même, le nombre d’embarcations par quai sera identifié, à savoir si elles appartiennent bien au propriétaire des lieux.

« Si un quai n’est pas communautaire, mais qu’on y remarque 8 ou 10 bateaux, c’est certain que nous nous pencherons sur la problématique. S’il n’y a pas de maison sur un lot, mais que plusieurs embarcations se trouvent à son quai, on va aussi enquêter. On va faire de la patrouille sociale au début, mais il n’y aura plus de niaisage ensuite. »

Assermentation

La majorité des agents retenus pour 2021 étudient en techniques policières.

« J’ai insisté pour avoir des étudiants de deuxième année, car ils savent déjà comment rédiger clairement une contravention. Ils appliqueront entre autres la Loi sur la marine marchande fédérale. Ils vont parfaire leurs connaissances en suivant des formations jusqu’au début de juin. Ils seront nommés agents de l’autorité par le DPCP. Dès la première fin de semaine de juin, on embarquera sur les flots. On est en avance de trois mois au niveau de la formation professionnelle, pour 2021 », a jugé M. Martin.

Les Zodiac de la municipalité demeureront-ils à quai pendant tout l’été ?

« On ne peut laisser en permanence nos embarcations à l’eau, même si le dessous est en aluminium et qu’elles flottent. Si la gaine en caoutchouc est perforée par vandalisme, on perdrait le bateau pendant plusieurs semaines de réparations. Nous ne serons pas aussi sévères que la SQ, mais nous serons efficaces, à l’eau comme sur terre », a-t-il achevé.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.