| Par lpbw

«Je veux redevenir fier d'être Québécois» – Bruno Laroche

SAINT-JÉRÔME. «Au moment où on vit des heures sombres au Québec, pour moi il était temps de faire quelque chose et c’était avec la Coalition Avenir Québec (CAQ) que je voulais le faire», a déclaré d’entrée de jeu le candidat pour l’élection partielle dans Saint-Jérôme, Bruno Laroche.

Et c’est en présence de son chef, François Legault, pour une 7e fois à Saint-Jérôme depuis le début de la précampagne, que le candidat a procédé à l’ouverture du local électoral dimanche dernier. L’événement a rassemblé quelque 175 personnes.

Maire de Saint-Hippolyte, préfet de la MRC Rivière-du-Nord et président de la Table des préfets des Laurentides, Bruno Laroche a souligné qu’il veut faire le saut et passer de la politique municipale à la politique provinciale pour participer à la relance du Québec. «Je veux redevenir fier d’être Québécois. On ne veut plus être la province la plus taxée au Canada». Et, il le martèle depuis le début, «un vote pour la CAQ est un vote pour l’agrandissement de l’Hôpital de Saint-Jérôme». Pour lui, la directive est claire : pas de promesses, juste des gestes concrets accompagnés d’engagement. «Un vote pour la CAQ c’est aussi un vote pour les baisses d’impôt. C’est favoriser l’entrepreneuriat d’ici, l’économie, créer des emplois de qualité et c’est aussi s’attaquer à l’insalubrité de nos établissements scolaires», soutient-il.

Campagne propre

Par ailleurs, Bruno Laroche demande à ses adversaires de promettre qu’ils ne feront pas campagne avec de l’argent sale. Pour ce dernier, «il est clair que le PQ et le PLQ entendent faire les prochaines élections partielles avec de l’argent collecté illégalement. Le coup de départ de l’élection partielle sera donné sous peu et les libéraux et les péquistes ont encore de l’argent sale qui dort dans leurs coffres.»  Il ajoute : « À la CAQ, nous avons été clairs dès le début : nous rembourserons toute somme réclamée relativement à des contributions illégales versées antérieurement à l’ADQ. Nous sommes les seuls à avoir tenu parole. Marc Bourcier et Naömie Goyette doivent assurer aux citoyens de Saint-Jérôme qu’ils ne feront pas campagne avec de l’argent collecté illégalement. Pourquoi les deux vieux partis refusent-ils de rembourser ces sommes considérables? Nous avons droit à des réponses de leur part. Il est temps de donner une véritable leçon aux deux vieux partis lors de l’élection partielle». 

«Un des défis lors de ces élections partielles sera de surmonter le cynisme de la population à l’égard de la classe politique. Il faut que les partis politiques donnent l’exemple pour surmonter ce cynisme. Qu’attendent les libéraux pour se conformer à la loi? Se croient-ils au-dessus de celle-ci? Une élection, ça doit se gagner proprement, pas avec de l’argent sale», a déclaré de son côté François Legault.

Le local électoral de la CAQ est situé au 888, rue Saint-Georges à Saint-Jérôme.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.