| Par lpbw

« Je ne démissionnerai pas » – Xavier-Antoine Lalande

SAINT-COLOMBAN. « Je n’ai absolument rien à me reprocher. Je ne démissionnerai pas, ni comme élu du district 6, ni au sein du parti », répond Xavier-Antoine Lalande, conseiller municipal à la Ville de St-Colomban, par voie de communiqué.

«Dès le départ, j’étais plus ou moins en faveur de l’embauche d’une conseillère en communication stratégique et en relation avec les citoyens, surtout pour le salaire attribué, parce que je considérai qu’il y avait une iniquité entre les tâches et les responsabilités de cette personne, liée au salaire.» Selon lui, la description de tâches ne semblait pas correspondre au salaire octroyé.

Un amendement au cœur de la tourmente

« Ma position invite à une rigueur salariale, pour éviter une inflation salariale chez les cadres municipaux et pour assurer une saine gestion des fonds publics. Et je ne trouvais pas que c’était une décision prudente d’octroyer un salaire comme ça. On est très loin du conflit d’intérêts », estime Monsieur Lalande.

Xavier-Antoine Lalande nous explique que, lors du dernier conseil les élus devaient prendre une décision, puisque la période de probation de six mois de la ressource en communciation se terminait.

Lors de ce conseil, M. Lalande affirme qu’il a lu son amendement (amendement proposé à la résolution 2.22 de l’ordre du jour du conseil municipal de Saint-Colomban d’octobre 2014 ) uniquement avec les considérants . Dans cet amendement, après les considérants, il était proposé « d’abolir le poste de conseillère stratégique en communication et en relation avec les citoyens et de créer le poste d’agent des communications répondant de l’administration générale avec une diminution salariale de 30 %.»

L’amendement a finalement été rejeté. Trois conseillers ont voté pour, trois contre, le maire a dû trancher. Même scénario pour l’embauche de la conseillère en communication qui a été engagée, nous explique Xavier-Antoine Lalande.

Joint lundi soir par le Journal Le Nord, le conseiller indépendant du district 2, Eric Milot venait d’apprendre la demande de démission de Xavier-Antoine Lalande. «Ce qu’il a proposé dans l’amendement, je lui donne raison à 100 %. Je ne vois pas de conflit d’intérêts, il parlait de tous les cadres pour éviter une inflation. Pour moi, Xavier-Antoine Lalande a très bien fait son travail en tant que conseiller municipal », affirme M. Milot. Ce dernier nous dit que M Dumais ne l’a pas consulté au sujet de la demande de démission.

De son côté, Julie Deslauriers, la conseillère du district 3, faisant partie de l’équipe du maire, nous dit qu’elle ne partage pas le point de vue de Jean Dumais et n’approuve pas cette demande de démission. Selon elle, Xavier-Antoine Lalande n’a pas transgressé le code d’éthique et de déontologie et n’est pas en situation de conflit d’intérêts. Elle aussi dit ne pas avoir été consultée par le maire sur le sujet.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.