| Par Charlier Mercier

Faciliter les déplacements des piétons et des cyclistes à Prévost

L’Association pour la mobilité des piétons et des cyclistes à Prévost (AMPCP) a vu le jour en août dernier. Le regroupement citoyen, qui compte 86 membres dans son groupe Facebook, sera présent à la consultation citoyenne de la Ville de Prévost pour améliorer la mobilité et l’urbanisme, le 9 septembre prochain.

« Moi, par exemple, j’habite dans le secteur du lac Renaud et pour me rendre au P’tit Train du Nord, je n’ai que trois kilomètres à rouler, mais la route est extrêmement dangereuse », raconte Florence Scanvic, membre fondatrice de l’association et résidente de Prévost depuis trois mois. Étant donné l’étroitesse de la route et l’absence de piste cyclable, elle préfère se rendre en voiture au P’tit Train du Nord.

Plusieurs rues n’ont même pas de trottoirs pour les piétons, se désole-t-elle. Mme Scanvic souhaite qu’il y ait de nouvelles infrastructures pour inciter les piétons et les cyclistes à se rendre aux commerces locaux, ce qui serait profitable à l’économie locale, selon elle.

« Sachant que la majorité des citoyens de Prévost font déjà régulièrement du vélo et que la plupart se trouvent à moins de 4 km d’un des deux centres-villes, un grand nombre de déplacements pourraient se faire à vélo plutôt que d’avoir recours à l’automobile », considère Pierre Hébert, à l’origine de l’AMPCP.

Il ajoute qu’en l’absence d’aménagement sécuritaire pour les piétons et les cyclistes, la majorité des gens vont choisir l’automobile à contrecoeur, même pour de courts déplacements.

Des citoyens sondés

Dans groupe public Facebook, l’AMPCP a réalisé un sondage auprès de ses membres concernant la mobilité à Prévost. La première préoccupation des répondants est de raccorder les quartiers résidentiels par des sentiers pédestres et cyclables. Cela consisterait, par exemple, à créer des accès sécuritaires entre le Domaine-des- Patriarches et les Clos Prévostois, sans avoir à passer par la route 117.

La deuxième option la plus retenue consiste à relier directement tous les secteurs résidentiels au Parc linéaire le P’tit Train du Nord, par des trottoirs ou des bandes cyclables.

Ces deux projets sont « déjà dans les préoccupations de la Ville », indique Danielle Cyr, Directrice du Service de l’urbanisme et du développement économique à la Ville de Prévost.

Consultation citoyenne

Dans le cadre de la consultation citoyenne le 9 septembre, divers partenaires économiques et des organismes se rencontreront en matinée à la salle Saint-François-Xavier. Le soir, les citoyens de Prévost sont invités pour une consultation virtuelle, 19 h à 21 h 30 sur la plateforme Zoom. Le grand public sera ensuite appelé à échanger et donner leurs idées et avis pour améliorer la mobilité et l’urbanisme.

Un plan d’urbanisme et de mobilité

Le projet « Osons un territoire inspirant – Parlons Urbanisme et Mobilité durable à Prévost » comporte deux étapes de planification, explique Mme Cyr.

La première étape sera effectuée avant la fin de l’année et consiste en l’inventaire des installations existantes (type de rue locale, sentier piétonnier, voie cyclable) et des consultations pour ensuite déterminer les infrastructures manquantes ou ce qui pourrait être bonifié. L’année prochaine, la deuxième étape sera mise en branle pour qu’un plan d’urbanisme durable voie le jour et qu’il y ait une révision complète de la réglementation d’urbanisme.

Quand débuteront les premiers travaux ? « On n’est pas rendu là, répond Mme Cyr. On va présenter les recommandations et le plan d’action, plus vers la fin de l’automne. Présentement, on doit encore recueillir les informations pour faire l’inventaire et le diagnostic du territoire ». Le plan directeur de la Ville devrait être finalisé au mois de décembre et guidera les orientations pour l’horizon 2035.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.