(Photo: Courtoisie)
|

Écoles : Bilan des projets en cours

Par Simon Cordeau

Le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord (CSSRDN) travaille sur plusieurs projets, comme la construction de nouvelles écoles et le remplacement de bâtiments vétustes. Voici un bilan des projets en cours, selon les informations fournies par le CSSRDN.

Saint-Jérôme (Bellefeuille) : Nouvelle école primaire

Phase : En construction

Emplacement : Rue Dagenais, près du croisement de la rue Lajeunesse

Date estimée de l’ouverture : Rentrée 2023-2024

Capacité d’accueil : 680 élèves

Saint-Jérôme (Lafontaine) : Nouvelle école primaire

Phase : En construction

Emplacement : Sur le prolongement du boulevard de la Traversée, à l’est de la rue Bélanger et au sud de la rue Colin

Date estimée de l’ouverture : Rentrée 2023-2024

Capacité d’accueil : 680 élèves

Saint-Jérôme (Bellefeuille) : Nouvelle école secondaire

Phase : En construction

Emplacement : Rue Dagenais, près du croisement de la rue Lajeunesse

Date estimée de l’ouverture : Rentrée 2023-2024

Capacité d’accueil : 1 256 élèves

Prévost : Nouvelle école secondaire

Phase : Étude du terrain, analyses préliminaires

Emplacement : L’ancien golf Shawbridge est le terrain présentement à l’étude.

Début prévu des travaux : Indéterminé

Date estimée de l’ouverture : Indéterminée, mais le CSSRDN requiert son ouverture pour la rentrée 2027-2028. Sinon, les capacités d’accueil des écoles secondaires seront dépassées.

Capacité d’accueil : 1 000 élèves

Sainte-Sophie : Nouvelle école primaire

Phase : Terrain à déterminer

Début prévu des travaux : Indéterminé

Date estimée de l’ouverture : Rentrée 2026-2027

Capacité d’accueil : environ 800 élèves

Mirabel (Saint-Canut) : Nouvelle école primaire

Phase : Terrain à déterminer

Début prévu des travaux : Indéterminé

Date estimée de l’ouverture : Rentrée 2026-2027

Capacité d’accueil : environ 600 élèves

Saint-Jérôme (Saint-Antoine) : École Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus

Phase : Reconstruction. Une nouvelle école sera d’abord construite, pour ensuite y déménager les élèves.

Début prévu des travaux : Prévu au Plan directeur immobilier qui s’échelonne sur les dix prochaines années, mais il n’est pas prévu de débuter ce projet à court terme.

Brownsburg-Chatham : École Saint-Philippe

Phase : Reconstruction. Une nouvelle école sera d’abord construite, pour ensuite y déménager les élèves. Le CSSRDN procède actuellement aux analyses préliminaires du terrain à l’étude.

Début prévu des travaux : Indéterminé

Date estimée de l’ouverture : Rentrée 2025-2026

Autres projets en cours

En plus des projets listés précédemment, sept demandes de construction d’écoles sont en attente auprès du ministère de l’Éducation : six écoles primaires et une école secondaire.

Le CSSRDN compte acquérir et installer une quinzaine de modulaires supplémentaires l’an prochain, pour accueillir le nombre grandissant d’élèves. Des études de faisabilité détermineront où ils seront installés.

L’installation de sept modulaires sera finalisée dans les prochaines semaines dans les écoles primaires Saint-André, l’Oasis et de la Source, tout comme l’installation de vingt-six modulaires à l’école secondaire Cap-Jeunesse.

Pour le Centre de formation générale des adultes, les travaux d’aménagement et le déménagement au Carrefour du Nord sont finalisés.

Travaux d’entretien

L’été, le CSSRDN profite de l’absence des élèves pour réaliser des travaux d’entretien dans ses écoles. Ainsi l’école secondaire Cap-Jeunesse et les écoles primaires Saint-André, Jean-Moreau, Saint-Julien, Sacré-Cœur, Sainte-Paule et Dansereau-Saint-Martin ont eu divers travaux de réfection, de rénovation et d’entretien.

En juillet, Radio-Canada révélait que 9 écoles du CSSRDN étaient cotées E (très mauvais état) et 6 écoles étaient cotées D (mauvais état).

Le CSSRDN rappelle le contexte de pénurie de main-d’œuvre, qui touche autant le centre de services scolaire que les entrepreneurs qui réalisent les travaux. « Nous devons prioriser les projets, faute de ressources pour les réaliser tous en même temps. Les nombreux chantiers de construction nécessaires pour pallier l’augmentation du nombre d’élèves nous empêchent d’accélérer davantage les projets de maintien de nos bâtiments », nous précise Mélanie Dufort, aux communications du CSSRDN.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.