René Brisson, directeur général du CSSRDN; Youri Chassin, député de Saint-Jérôme; et Marc Bourcier, maire de Saint-Jérôme. (Crédit photo: Simon Cordeau)

| Par Simon Cordeau

Deux nouvelles écoles primaires pour Saint-Jérôme

Saint-Jérôme aura deux nouvelles écoles primaires, une à Bellefeuille et une à Lafontaine, a annoncé le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord (CSSRDN) vendredi, 29 avril. Chacune des deux écoles comptera 33 classes et accueillera 680 élèves, pour un total de 1 360 nouvelles places allant du préscolaire à la sixième année du primaire. Les travaux devraient commencer dans les prochaines semaines, avec l’objectif d’accueillir ces élèves dès la rentrée 2023.

Le directeur général du CSSRDN, René Brisson; le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin; et le maire de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, étaient présents pour annoncer cet investissement de 92 M$.

« C’est une belle journée, évidemment, pour nos familles dans Saint-Jérôme, mais par-ticulièrement pour les centaines de jeunes de la région qui vont fréquenter ces écoles. Elles vont être des milieux de vie stimulants, où les jeunes vont non seulement apprendre, mais aussi se forger des amitiés et des souvenirs », s’est réjoui M. Chassin.

« L’ancien professeur en moi est de bonne humeur. On ne peut que se réjouir d’avoir deux écoles primaires supplémentaires à Saint-Jérôme. […] Une école, je m’en rappelle, ça constitue le cœur d’un quartier. C’est un ajout considérable pour la communauté », a déclaré M. Bourcier.

Une école sera construite à Bellefeuille sur la rue Dagenais, près du croisement de la rue Lajeunesse et de la nouvelle école secondaire aussi en construction. La seconde sera construite à Lafontaine sur le prolongement du boulevard de la Traversée, à l’est de la rue Bélanger et au sud de la rue Colin.

Les deux écoles seront bâties sur le même modèle, avec quelques modifications pour prendre en compte la topographie de leur terrain respectif. Une grande fenestration permettra à la lumière naturelle et à l’environnement autour de pénétrer dans les bâtiments. Les matériaux québécois, comme le bois et l’aluminium, seront mis en valeur. Les bâtiments seront chauffés par géothermie.

Besoins grandissants

Ces nouvelles constructions visent à répondre à la croissance démographique soutenue dans la région ces dernières années, et qui devrait se prolongée durant la prochaine décennie.

« On a constaté, ces 10 dernières années, une très importante augmentation. […] C’est plus de 4 000 jeunes [supplémentaires] en âge préscolaire et primaire. C’est une augmentation de près de 37 % », a souligné M. Chassin.

En 2021-2022, le CSSRDN a accueilli 1 127 élèves supplémentaires. Selon les prévisions, la croissance se maintiendra jusqu’en 2030. De 2016 à 2021, Saint-Jérôme a connu une croissance démographique de près de 8 %, a précisé M. Bourcier.

Le CSSRDN a déjà construit 8 écoles primaires et a effecté de nombreux travaux d’agrandissement au cours des 10 dernières années, indique M. Brisson. Une nouvelle école secondaire est aussi en construction à Saint-Jérôme. La construction d’une autre école secondaire, à Prévost, et deux écoles primaires, à Sainte-Sophie et à Saint-Canut, a déjà été annoncée.

Cependant, pour faire face à la croissance démographique, il faudra 6 écoles primaires et une école secondaire additionnelles au cours de la prochaine décennie, en plus des écoles listées plus haut, estime le CSSRDN.

De plus, l’école Sainte-Thérèse-de-L’Enfant-Jésus, à Saint-Antoine, et l’école Saint-Philippe, à Brownsburg-Chatham, seront également remplacées en raison de leur vétusté.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.