| Par lpbw

Desjardins prévoit une croissance de l'activité économique dans la région

Après avoir connu une amélioration en 2014, l’activité économique des Laurentides devrait continuer à s’accroître l’an prochain.

Henri Prévost – C’est ce qu’affirment les économistes du Mouvement Desjardins dans leurs prévisions régionales annuelles dévoilées jeudi matin.

L’étude démontre qu’après la détérioration constatée en 2013, l’économie laurentienne a connu un regain significatif cette année, notamment grâce à la hausse marquée de la population et à la solidité des investissements dont la hausse de 2,9 % est nettement supérieure à la moyenne québécoise.

« Cette dynamique devrait se poursuivre en 2015 », croit-on chez Desjardins, qui anticipe une croissance de 3,6 % du produit intérieur brut (PIB) de la région, comparativement à 3 % en 2014.

Tout en rappelant que la bonne tenue de la grande région montréalaise a un impact positif sur les Laurentides, l’étude cite des exemples d’initiatives locales susceptibles de stimuler l’économie. C’est le cas des Ville de Saint-Jérôme et Sainte-Agathe-des-Monts, qui se sont dotées de stratégies de développement économique basées sur les investissements industriels et commerciaux.

Secteur de la construction

Tout en prévoyant que le secteur de la construction « ralentira quelque peu la cadence en 2015 », Desjardins estime paradoxalement que les mises en chantier s’accroîtront de 5 % dans la région. Le secteur manufacturier devrait pour sa part « se raffermir davantage, en lien avec la croissance plus solide de l’économie américaine ». Et cela même dans l’industrie aéronautique, qui a fait face à d’importantes mises à pied cette année, chez Bombardier et Bell Helicopter entre autres.

L’étude évoque d’importants projets d’investissements dans le secteur alimentaire, aux Aliments Urban Barns de Mirabel (75 M $) et à l’usine O’Sole Mio de Boisbriand (55 M$). Dans le secteur du commerce de détail, Desjardins rappelle l’ouverture récente du méga-centre Premium Outlets à Mirabel, dont une seconde phase estimée à 290 M$ est attendue.

Marché de l’emploi

Après avoir connu une baisse de 3,9 % au cours des trois premiers mois de 2014, l’emploi devrait reprendre le chemin de la croissance en 2015 dans les Laurentides, selon les économistes de Desjardins. Le taux de chômage devrait par contre s’y maintenir autour de 7,4 %, toujours un peu inférieur à l’ensemble du Québec.

Parmi les défis auxquels devra faire face la région, l’institution financière mentionne la productivité des entreprises. De 2002 à 2012, la « productivité du travail » s’est repliée de 10 % dans les Laurentides, alors qu’elle a progressé de 8 % au Québec.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.