|

Accident mortel à Saint-Colomban – Le coroner presse les autorités d'agir

Par Lpbw

. Dans les conclusions du rapport du coroner présenté aujourd’hui au sujet du décès de M. Dominique Pilon, survenu le 14 juillet 2013, à la suite d’une collision avec une automobile à l’intersection de la montée de l’Église et du chemin de la Rivière-du-Nord à Saint-Colomban, Me Denyse Langelier presse les autorités d’agir pour améliorer la sécurité des citoyens.

Rappelons que des élus de Saint-Colomban avaient dénoncé la dangerosité de l’intersection de la montée de l’Église et du chemin de la Rivière-du-Nord quelques jours après la mort du motocycliste de 35 ans et que le député sortant d’Argenteuil, Roland Richer, s’était engagé à faire de la sécurité routière à Saint-Colomban une priorité.

Recommandation

La coroner, Me Denyse Langelier, « à la lumière de la problématique de sécurité manifeste ayant contribué au décès de M. Pilon et compte tenu de l’existence d’une étude visant précisément à y remédier », recommande à la Ville de Saint-Colomban et au ministère des Transports du Québec, d’entamer des pourparlers afin de déterminer la solution pour le réaménagement du carrefour du chemin de la Rivière-du-Nord et de la montée de l’Église afin de le rendre sécuritaire et conforme aux normes en vigueur du MTQ et d’entreprendre les travaux de réaménagement du carrefour du chemin de la Rivière-du-Nord et de la montée de l’Église suivant la solution choisie, et ce, dans les meilleurs délais.

Me Denyse Langelier recommande également au ministère des Transports du Québec d’installer une zone de 50 km/h dans le secteur du carrefour du chemin de la Rivière-du-Nord et de la montée de l’Église.

Un dossier en cours

À ce sujet, Jean Dumais, le maire de Saint-Colomban précise que la ville était déjà en démarche et avait par ailleurs remis l’étude de la firme au député sortant Rolland Richer, qu’il avait rencontré en décembre dernier: « On lui avait remis le rapport de notre firme d’ingénierie qui avait fait une recommandation ainsi qu’une étude qui situait le carrefour giratoire à 1,2 M$. Il y avait deux options possibles, soit un réalignement de (la route) Rivière-du-Nord – qui n’est pas tout à fait vis-à-vis quand on circule de l’est à l’ouest – soit le carrefour giratoire. Le réalignement coûtait plus cher que le carrefour giratoire.»

Le maire de Saint Colomban ajoute : «On avait une résolution formelle de demande d’aide du député. On va relancer ce dossier avec le nouveau député, M. St Denis. On souhaite son appui, c’est beaucoup d’argent ! On veut de l’aide du provincial ».

Rappelons que la ville de Saint-Colomban et le MTQ ont conjointement assumé les coûts d’une étude déposée le 9 mai 2013 par une firme d’ingénierie privée dont le mandat était d’identifier les problèmes de gestion et de sécurité du carrefour de la montée de l’Église et du chemin de la Rivière-du-Nord et de proposer des solutions pour les corriger.

«Maintenant qu’elles ont l’étude en main, il serait opportun, estime la coroner, que les deux parties discutent et s’entendent sur le choix des moyens pour rendre l’endroit plus sécuritaire. »

En outre la coroner demande à la Ville de Saint-Colomban de faire un suivi et de transmettre un échéancier, nous dit M. Dumais.

Yves St-Denis appuiera la Ville

« Saint-Colomban sait déjà que je vais les appuyer » , affirme le nouveau député libéral d’Argenteuil, Yves St-Denis, notant au passage qu’il a déjà rencontré le maire (Jean Dumais) durant la campagne électorale. « Je lui ai dit que je travaillais déjà de mon côté sur le dossier. On a pris les données, et c’est déjà transmis à mon collègue M. Poëti (Robert Poëti, ministre des Transports). Il y a déjà des démarches de faites. »

M. St-Denis fait par ailleurs remarquer qu’il avait promis, alors qu’il était candidat durant la campagne électorale, qu’il prioriserait ce dossier pour Saint-Colomban. « Comme nouveau député qui arrive, il faut y voir! Je l’ai promis aux citoyens de Saint-Colomban qui m’interpellaient là-dessus ! »

M. St-Denis rencontre d’ailleurs à ce sujet, entre autres, M. Dumais, le maire de Saint-Colomban, demain (mardi 6 mai 2014).

Néanmoins, M. St-Denis affirme : « Je ne dis pas que j’appuierais le dossier totalement, comme la Ville le propose. Je ne sais pas exactement sous quelle forme elle le propose, je sais qu’on parle d’un carrefour giratoire. J’ose dire que je vais appuyer les démarches, faire en sorte que le projet avance et se concrétise, travailler avec mon gouvernement pour que ça aboutisse. Mais je ne signe pas un chèque en blanc ! »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.