lock-out

Prévost a imposé un lock-out partiel illégal aux pompiers

Le Tribunal administratif du travail du Québec (TAT) rejette la demande de la Ville de Prévost et conclut que le Syndicat des pompiers de l’endroit n’a pas tenu de grève illégale ou exercé un ralentissement d’activités, lors de la dernière période des Fêtes. De plus, dans son jugement du 19 mars 2024, il accueille la demande des syndiqués à l’effet que la Ville a imposé un lock-out partiel illégal aux sapeurs, qui est susceptible de…