| Par journal-le-nord

Quels sont les problèmes de plomberie à éviter ?

Qu’y a-t-il de plus commun que la plomberie ? Absolument tous les bâtiments nécessitent ce type d’équipement afin d’assurer son bon fonctionnement et avoir un apport suffisant en eau potable. Évidemment, que ce soit des fuites, une canalisation qui est bouchée ou autres, personne n’est à l’abri d’un problème de plomberie. 

Bien que vous puissiez être tentés de procéder aux réparations de votre propre chef, sachez qu’il est préférable de faire appel à une équipe de plombiers professionnels. Ils possèdent l’équipement nécessaire aux réparations, en plus d’avoir la technologie requise pour trouver les endroits où le problème pourrait se trouver. 

Comme la plomberie représente un pourcentage important dans la construction d’un bâtiment, il est primordial de réagir rapidement lorsqu’un problème survient. Autrement, d’importants frais financiers peuvent survenir lorsqu’un petit problème devient un gros dégât d’eau. Mais quels sont les problèmes de plomberie à éviter ? 

1. Une toilette qui fuit

Il n’est pas rare de constater qu’une toilette fuit. Lentement mais sûrement, cela engendre un gaspillage d’eau énorme, en plus d’encourir le risque d’un dégât d’eau important. De manière générale, il s’agit simplement du flotteur qui ne s’est pas remis en place comme il le devrait. Dans ce cas précis, il ne suffit que d’ouvrir le réservoir de la toilette et de remettre le flotteur en place, ce qui permettra à l’eau de se remplir normalement dans la cuvette. Par contre, il est possible que ce soit un problème plus important qui se cache derrière, tel qu’une accumulation de calcaire, qui pourrait notamment bloquer le remplissage de l’eau. Une entreprise spécialisée en plomberie représente la meilleure solution pour déterminer la cause du problème. 

2. Une remontée d’eau

Un problème relié à une remontée d’eau s’opère lorsque vous utilisez un robinet et qu’au même moment, l’eau remonte dans une autre canalisation. Cette problématique s’avère particulièrement désagréable, puisqu’elle cause des odeurs nauséabondes, est très peu hygiénique et vous empêche d’utiliser adéquatement vos installations. Lorsqu’une remontée d’eau survient, c’est signe qu’une canalisation est bouchée, l’eau circule donc par une autre conduite pour se rendre jusqu’à vous. Le prochain point vous donnera des indices sur les causes possibles de cette canalisation bloquée. 

3. Une canalisation bloquée

Comme mentionné dans le point précédent, une conduite bloquée peut engendrer de nombreux inconvénients. En plus de ceux mentionnés, on peut remarquer des reflux (remontée d’eau), des odeurs désagréables ainsi qu’un écoulement réduit (par exemple, lorsque la canalisation est partiellement bloquée). De nombreux indésirables peuvent causer ce blocage : calcaire, résidus tels que des cheveux, des poils, des ongles, de la graisse, une quantité élevée de papier, etc. 

Quel que soit l’endroit où le drain est bouché, il est nécessaire d’en effectuer le nettoyage afin de préserver le bon fonctionnement. Cela évitera notamment d’avoir à remplacer la plomberie. Il existe des façons rapides et efficaces de nettoyer certaines canalisations qui sont bloquées, permettant à l’eau de s’évacuer adéquatement. Parmi ces méthodes, il est possible d’utiliser des outils conçus pour le débouchage de drains ou d’utiliser des produits disponibles en vente libre. Généralement, ce type de produit contient des éléments chimiques, qui sont toxiques pour la santé, mais qui peuvent également endommager votre tuyauterie. Consultez la notice du fabricant ou faites appel à une équipe spécialisée pour effectuer le débouchage ou le nettoyage de vos drains sanitaires. 

4. Un tuyau qui coule

Un tuyau qui coule est un problème extrêmement complexe. Cela peut provenir d’un tuyau, d’un évier, d’une laveuse ou d’un chauffe-eau. Dans un premier temps, il faut trouver l’endroit où la fuite se situe. Comme la plomberie se cache généralement à l’intérieur des murs, vous comprendrez que cela peut être très délicat, en plus de rapidement devenir coûteux. Dans de nombreux cas, on remarque que la fuite se trouve à proximité des joints. Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi facile. Les plombiers sont les personnes les plus qualifiées pour trouver la source du problème, puisqu’ils possèdent les outils requis pour situer l’endroit précis de la fuite ainsi que sa cause. De cette façon, ils pourront colmater la fuite rapidement. 

5. Un robinet qui s’égoutte

Combien de fois avons-nous resserré les poignées de la robinetterie parce que l’eau s’écoulait au goutte-à-goutte ? Il s’agit d’une problématique très fréquente qui doit être réglée rapidement sans quoi votre consommation d’eau ne cessera d’augmenter. Si il peut s’agir de poignées mal fermées, notez que cela peut également être causé par un joint usé, qui est dû pour un remplacement. Ce joint peut s’être brisé ou peut avoir durci, c’est à ce moment qu’il ne possède plus son étanchéité d’origine, provoquant une fuite. La fonction première de ce joint est d’empêcher l’eau de couler lorsqu’on ferme le robinet, c’est pourquoi il faut le remplacer au plus vite.   

6. Un chauffe-eau moins efficace

Vous remarquez que la température de l’eau n’atteint pas la chaleur désirée ? Qu’elle a un débit réduit ou qu’elle présente des traces de calcaire ? Votre chauffe-eau pourrait en être la cause ! Plusieurs éléments indésirables tels que du calcaire, une couleur rouge ou brunâtre (présence d’eau ferreuse) ou une odeur de souffre s’y sont logés à votre insu. Si c’est le cas, il est essentiel de nettoyer votre réservoir d’eau chaude afin d’éviter que ces sédiments n’engendrent un blocage, de la rouille ou un manque d’efficacité. 

Pour procéder à son nettoyage, il faut couper l’alimentation en électricité à votre chauffe-eau, puis relier un tuyau au robinet de vidange d’eau à un endroit où l’eau pourra s’expulser adéquatement. Finalement, il faut vider complètement le réservoir. L’eau entraînera, par le fait même, les résidus indésirables. Lorsqu’une problématique entourant votre chauffe-eau se situe à l’intérieur de votre réservoir, il est essentiel de faire appel à un plombier. De nombreux éléments se trouvant à proximité pourraient augmenter le risque d’incidents graves, en plus des compétences techniques requises pour procéder à la réparation d’un chauffe-eau.  

Sachez que la durée de vie moyenne de cet appareil est généralement de 10 à 15 ans. Les compagnies d’assurances s’assurent également que votre chauffe-eau ne soit pas plus vieux, sans quoi ils pourraient vous demander de procéder à son remplacement afin de conserver votre couverture d’assurance. 

7. L’eau dans les tuyaux est gelée

Si vous quittez votre propriété durant une longue période lors de la saison hivernale et que vous ne chauffez que très peu, vous pourriez avoir des surprises au printemps suivant. Dans ce cas précis, comme les températures chutent drastiquement d’une journée à l’autre, l’eau présente dans les tuyaux peut geler. Lorsque les températures printanières font leur apparition, les propriétaires constatent des dommages importants à la tuyauterie. 

L’une des méthodes pour contrer ce phénomène est de maintenir une chaleur constante dans la propriété. De cette façon, les canalisations ont moins de chance de geler et de créer des fissures. Les plombiers possèdent les équipements nécessaires à la fonte de l’eau ainsi qu’à la réparation des bris causés par le gel. N’hésitez pas à contacter un professionnel de la plomberie. 

8. Une pression d’eau insuffisante

Il arrive parfois que la pression de l’eau soit réduite dans les canalisations, et c’est dans la douche que cela est le plus flagrant. Ce manque de pression peut survenir à la suite de nombreuses problématiques, tantôt mineures, tantôt majeures. Il est possible que ce soit parce que votre pommeau de douche est couvert de calcaire, qu’il y ait de la rouille dans vos canalisations ou bien qu’une potentielle fuite d’eau soit survenue dans votre tuyauterie.

Si le problème se situe au niveau de votre pommeau de douche, il est possible d’en effectuer le nettoyage à l’aide d’une solution de vinaigre et de bicarbonate de soude. Si vous ne parvenez pas à le ramener dans un état semblable à l’état d’origine, il faudra le remplacer. Si la cause est différente de celle-ci, il vous faudra contacter un professionnel afin de trouver le problème sous-jacent à cette faible pression d’eau. 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.