Youri Chassin ouvre son local électoral

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Youri Chassin ouvre son local électoral
Les candidats caquistes présents lors de l’ouverture officielle du local à Saint-Jérôme, Benoît Charrette, député sortant de Deux-Montagnes, Lise Lavallée, dans Repentigny, Youri Chassin, dans Saint-Jérôme, Nadine Girault, dans Bertrand, et Lucie Lecours, dans Les Plaines. (Photo : France Poirier)

Candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme

Le 27 août dernier, le candidat caquiste dans Saint-Jérôme, Youri Chassin, recevait les sympathisants dans son local électoral, situé au 950, rue Labelle.
C’est sur le thème de l’éducation que Youri Chassin a choisi de donner le coup d’envoi de sa campagne électorale. « L’éducation est un enjeu crucial à Saint-Jérôme. L’accès à une éducation de qualité pour tous constitue un formidable ascenseur social pour lutter contre la pauvreté. Le Cégep de Saint-Jérôme et l’UQO sont des pôles de développement importants, tant pour leurs étudiants que pour les Laurentides», rappelle M. Chassin, qui a notamment été vice-président de la Fédération universitaire du Québec (FEUQ) et membre du Conseil permanent de la jeunesse.

Propositions de la CAQ

Le candidat souligne que la CAQ veut élever l’éducation à une priorité nationale avec des propositions comme la maternelle quatre ans offerte gratuitement, sur une base volontaire, afin de déceler les problèmes d’apprentissage rapidement et intervenir le plus tôt possible; dans les écoles secondaires, prolonger d’une heure la journée de classe pour offrir l’aide aux devoirs ainsi que des activités sportives et culturelles; les écoles du territoire disposeraient d’une plus grande autonomie pour déterminer les besoins de leurs élèves et y répondre directement et, finalement, poursuivre le développement du cégep et de l’université au bénéfice de Saint-Jérôme pour que les diplômés obtiennent des emplois stimulants et bien payés.
«L’économie du savoir, nous en parlons depuis longtemps. Mais cette fois-ci, nous y sommes. Pour propulser la croissance économique, nous devons tout mettre en œuvre pour développer le talent et les compétences des Jérômiens. Nous avons une immense zone industrielle ici même à Saint-Jérôme. Les industries qui s’y établissent ont besoin d’une main-d’œuvre qualifiée, alors assurons-nous que les diplômés jérômiens obtiennent ces emplois», affirme M. Chassin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de