Voici la Toyota Yaris que nous n’aurons pas au Canada

Par Louise Guertin
Voici la Toyota Yaris que nous n’aurons pas au Canada


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Vingt ans après l’originale, Toyota a dévoilé en première mondiale sa toute nouvelle Yaris de quatrième génération. Celle-ci sera commercialisée au Japon dès février 2020, puis en Europe durant la seconde moitié de l’année.

Même au Canada? Malheureusement non. Notre Toyota Yaris, bien qu’elle soit entièrement renouvelée pour 2020 elle aussi, est en fait une Mazda2 déguisée.

Lors de son dévoilement au Salon de l’auto de New York en avril, on comprenait que Toyota avait décidé de s’associer davantage à Mazda afin de réduire au maximum ses investissements dans le segment des sous-compactes (d’ailleurs, la berline vient d’être éliminée au Canada). Cette Yaris à hayon reprend donc la plupart des éléments de la Mazda2, un modèle qui n’est plus vendu chez nous mais toujours offert à l’étranger. Sa production se fait au Mexique dans une usine conjointe aux deux marques.

La vraie Yaris
Pour ce qui est de la Toyota Yaris annoncée par le constructeur cette semaine, c’est un produit totalement différent. D’abord, elle repose sur la nouvelle plateforme modulaire globale appelée TNGA – une première dans cette catégorie de voitures – ce qui la rend plus légère d’une centaine de livres, mais aussi plus rigide, plus stable, plus silencieuse et plus confortable sur la route.

Ensuite, Toyota accompagne cette Yaris mondiale d’un nouveau système hybride composé d’un moteur à trois cylindres de 1,5 litre à cycle Atkinson et d’un moteur électrique. On ne connaît pas les chiffres exacts, mais sa puissance serait en hausse de 15% et sa consommation, en baisse de plus de 20% (pour vous donner une idée, notre Yaris développe 106 chevaux et brûle 6,6 L/100 km en moyenne). Une CVT se trouve à la place de la boîte automatique à six rapports.

Dans certains marchés, dont le Japon, des moteurs à essence de 1,0 et 1,5 litre seront offerts, tout comme une boîte manuelle à six rapports. Le plus incroyable? Un rouage intégral sera aussi disponible.

Quant au design, il est beaucoup plus sculpté, notamment au niveau du pare-chocs avant et des ailes. Une calandre béante domine toujours le faciès, mais on remarque aussi plusieurs garnitures noires contrastantes (enjoliveurs de phares antibrouillard, boîtiers de rétroviseurs, toit, etc.). Tout le profil arrière (vitre, feux et garniture de pare-chocs) est également bien différent et unique parmi les petites voitures à hayon.

Dernière chose : cette nouvelle Yaris est même capable de se stationner toute seule!

Partager cet article