Visite gratuite dans les musées pour les travailleurs de la santé

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Visite gratuite dans les musées pour les travailleurs de la santé
(Photo : Pierre Leblanc)

Afin de célébrer la réouverture des Musées et pour remercier les travailleuses et les travailleurs de la santé, l’équipe du Musée d’art contemporain des Laurentides a décidé de se joindre à un groupe de 23 musées à travers le Québec qui souhaite offrir un accès gratuit à leurs institutions les samedi 4 et dimanche 5 juillet prochains.

Au cours du mois de juin, les musées ont recommencé à accueillir leurs premiers visiteurs depuis leur fermeture il y a près de quatre mois. Dans l’ensemble des institutions muséales du Québec, l’expérience des visiteurs a été entièrement revue et adaptée afin d’assurer leur sécurité. Des parcours à sens unique et toute une panoplie de mesures visant à assurer la sécurité sanitaire et à bonifier la médiation des œuvres seront au rendez-vous pour que tout se déroule de manière agréable.

Lors de leur visite, les travailleuses et les travailleurs de la santé pourront découvrir un très grand nombre d’expositions et de projets aux quatre coins du Québec. Ensemble, ces musées présentent plusieurs centaines d’artistes historiques et contemporains. Au Musée d’art contemporain des Laurentides, l’exposition de l’artiste Milutin Gubash est prolongée pour la période estivale, car celle-ci a été écourtée par les mesures de confinement.

« Rejouant l’histoire de la Serbie dans laquelle se tisse une grande partie de son histoire personnelle, Milutin Gubash explore, avec La main du magicien dans la froide lumière du jour, le thème de la guerre et de ses représentations à travers le prisme du quatrième pouvoir, celui de l’information – sujette à autant de manipulations qu’il y a d’enjeux derrière. La presse et les médias de masse, l’histoire et ses documents d’archives constituent, à différents degrés, les éléments des nouvelles installations de l’artiste. Ces documents qui construisent l’évènement et qui font l’image posent la question de leur propre lisibilité et, par extension, celle de l’histoire et de ceux qui l’écrivent. Dans ce contexte, quel est le rôle de l’artiste par rapport à celui de l’historien ou du journaliste ? […] » Extrait du texte d’exposition, par Marie-Claude Landry.

Ensemble, les 23 musées participant à cette initiative souhaitent poser un geste fort et solidaire envers la communauté médicale du Québec. Les musées participants sont les suivants : le Centre Phi, l’Église St. James, l’Espace Pauline-Julien, la Maison amérindienne, le Manoir Boucher de Niverville, le Musée Beaulne, le Musée Boréalis, le Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée d’art contemporain des Laurentides, le Musée d’art de Joliette, le Musée de la civilisation, le Musée de la Gaspésie, le Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier, le Musée d’histoire de Sherbrooke, le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke, le Musée des cultures du monde, le Musée des Ursulines, le Musée Laurier L.H.N. / Musée Hôtel des Postes, le Musée National de la Photographie Desjardins, le Musée Pierre-Boucher et le Musée régional de Rimouski.

Nouvelles mesures sanitaires :

  •  Plexiglas au bureau d’accueil
  • Station de lavage des mains en entrant aus Musée
  • Port du couvre-visage fortement conseillé
  • Nombre limité de personnes dans la salle d’exposition
  • Parcours d’exposition à sens unique
  • Distanciation physique de 2 mètres à conserver (pastilles au sol)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de