Villa d’Este

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Villa d’Este
L’ambiance chaleureuse et intime est celle d’un château médiéval.

Le castel de la gastronomie italienne

Né d’un père italien et d’une mère brésilienne, Alvaro Olveira grandit en Uruguay. Détenteur d’une maîtrise en philosophie et en sciences politiques en vue d’une carrière diplomatique, il dévie en cours de route et s’éprend de la restauration.

Le coup de cœur fait naître le restaurateur passionné qu’il devient, animé par le goût de la découverte culinaire et le plaisir de la bonne chère. Depuis 28 ans qu’il est propriétaire de la Villa d’Este à Saint-Jérôme, et nul jour ne s’est passé sans qu’Alvaro Olveira n’éprouve d’enthousiasme pour ce métier qu’il chérit et partage dans l’enceinte de son petit château. L’Expo 67 fut l’ouverture sur le monde et ses diverses cultures. S’ensuivirent des projets créatifs et colorés dont ce restaurant de Saint-Jérôme construit en 1971 par un Italien fraîchement débarqué qui s’éprend d’une Jérômienne et décide, inspiré par leurs voyages, de reproduire de façon artisanale ce castel de l’époque médiévale nommé d’une famille noble du Moyen-Âge. Le coup d’œil est réussi, l’ambiance intime, chaleureuse et enveloppante; l’accueil, digne de la noblesse de laquelle il s’inspire. Alvaro Olveira en fera l’acquisition en 1989.

Au menu : la qualité et la fraîcheur des traditions gastronomiques italienne et française cuisinées avec saveur et finesse, servies avec doigté et savoir-faire.

La grande spécialité est le veau de lait du Québec de toutes les façons : ris de veau, rognons, foie, joue, côtes, bavette, escalope, osso buco. S’y ajoutent le carré d’agneau, les pâtes farcies et les gnocchis faits maison. La Villa d’Este est l’un des rares restaurants où l’on trouve encore au menu les cuisses de grenouilles, les flambées exécutées à la table – Châteaubriand, crêpes Suzette, cerises Jubilé, Sabayon – où l’on prépare la sole de Douvres et la salade César sous les yeux, et où l’on vient de loin pour déguster le surf’n’turf – filet mignon et langoustines – que mes voisins de table me décrivent comme uniques et exceptionnels, tout comme les desserts… sublimes.

La Villa d’Este, le château gastronomique où les papilles apprécient la noblesse d’un repas tout en finesse.

Ouvert 5 midis et 7 soirs

Vendredi et samedi soir, un musicien joue vos airs préférés

Villa d’Este

7B, rue Saint-Georges, Saint-Jérôme

450 431-1440 • www.villadeste.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de