Vélo de montagne entre filles

Par Marie-Catherine Goudreau
Vélo de montagne entre filles
(Photo : Paul Mackey Photographie)

Viva MTB Girls Laurentides est un groupe qui a vu le jour il y a 5 ans. Les poules qui roulent a été créé il y a quelques années à Mont-Tremblant. Tous les deux ont une mission commune : se regrouper entre femmes pour faire des sorties de vélo de montagne.

Chaque semaine, Viva MTB Girls se rencontre à un endroit différent dans les environs des MRC des Pays-d’en-Haut et de La Rivière-du-Nord. « Un des objectifs est de faire découvrir des nouveaux sentiers », explique Jessica Bérard, une des trois administratrices du groupe. Les filles sont séparées dans des groupes de différents niveaux, allant de débutant à très avancé. Des coachs sont présentes lors des sorties pour les aider et les guider.

Dominique Alarie a créé le groupe Les poules qui roulent à la suite d’une mauvaise expérience en vélo de montagne. « J’ai commencé le vélo à 39 ans. J’avais été emmenée à une sortie avec des filles qui n’était pas adaptée à mon niveau et je n’avais vraiment pas aimé ça », raconteelle. Après avoir réessayé le vélo avec une amie, Dominique a beaucoup plus apprécié le sport. Elle a voulu créer un groupe dans lequel les femmes se regrouperaient pour, entre autres, apprendre les bases du vélo de montagne avec des personnes de leur niveau.

Un espace sécuritaire et amusant

« Notre mission, c’est de se dépasser », souligne Jessica. À la base, Viva MTB Girls a été créé pour permettre aux femmes de rouler sans pression, d’apprendre et d’avoir du temps pour soi. « Parfois, quand on commence le vélo, ça peut être intimidant. Avec Viva Girls, les filles peuvent se joindre à un groupe de leur niveau et se faire coacher. » En étant entre femmes et bien encadrées, les membres se sentent en sécurité. « Ça amène beaucoup de confiance et c’est super valorisant », ajouteelle. « Souvent, les filles vont faire des sorties avec leur chum, mais il ne prend pas nécessairement le temps d’expliquer. Nous, on s’arrête aux obstacles et on les amène à un niveau avancé », ajoute Bianca Robitaille, une des administratrices.

Chez Les poules qui roulent, plusieurs sorties par semaine sont organisées à Mont-Tremblant, Sainte-Adèle, Oka, Vald’Or et Bromont. Ce sont principalement des femmes âgées entre 30 et 45 ans, surtout des mères de famille, qui se joignent aux sorties. Durant celles-ci, les participantes peuvent être guidées gratuitement et recevoir des conseils lorsqu’il y a des obstacles.

Les inscriptions ont explosé depuis la pandémie, alors que Viva Girls est passé d’une soixantaine à une centaine de filles inscrites – sans compter la liste d’attente. « Les femmes se cherchaient des passions et voulaient prendre soin d’elles. Plusieurs se sont même remises au vélo de montagne après avoir arrêté durant quelques années », souligne Jessica. Du côté des Poules qui roulent, le groupe a connu une « croissance fulgurante » avec la pandémie, constate Dominique.

L’objectif reste le même depuis le début : avoir du plaisir et partager sa passion. « On est vraiment là pour s’amuser et pédaler. Puis, souvent à la fin de notre sortie, on prend une bière et on se raconte nos exploits ! C’est super le fun », raconte Jessica.

D’autres groupes de plein air pour les femmes

LES CHÈVRES DE MONTAGNE : Cette communauté de filles offre des évènements en plein air. Parmi les activités proposées, il y a le camping, le canot, l’escalade, le kayak, la pêche, la randonnée, la voile et le vélo de montagne, entre autres. Elles sont présentes dans différentes régions du Québec, dont les Laurentides. leschevresdemontagne.com

MUDDBUNNIES : Ce club offre des sorties exclusives aux femmes les jeudis soirs dans les sentiers de L’Abbaye à Oka. Les groupes de tous les niveaux d’habileté en vélo de montagne sont guidés et les sorties sont principalement axées sur le cross-country. muddbunnies.com/chapitre-oka

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments