Une seule vitesse avec Benoît Gratton

Luc Robert
Une seule vitesse avec Benoît Gratton
Le nouvel entraîneur des Cheminots D2, Benoît Gratton, est accueilli par le coordonnateur des sports au Cégep de Saint-Jérôme, Richard Campeau. (Photo : Cégep de St-Jérôme)

Entraîneur des Cheminots D2

 

« Avec Benoît Gratton, il n’y aura qu’une seule vitesse : le pied au plancher ! », lançait Richard Campeau, coordonnateur des sports au Cégep de Saint-Jérôme.

 

La nouvelle équipe masculine de hockey des Cheminots a confirmé la rumeur qui circulait depuis quelques semaines dans les couloirs de l’aréna Rivière-du-Nord, à l’effet qu’ils ont embauché à titre d’entraîneur-chef le Jérômien Benoît Gratton.

Ancien porte-couleur du Canadien de Montréal et âgé de 42 ans, Gratton possède une solide expérience en tant qu’entraîneur dans le milieu de l’éducation. Reconnu par son habileté à développer le talent des jeunes, il représente le candidat idéal pour diriger les Cheminots, selon le coordonnateur des sports au Cégep de Saint-Jérôme, Richard Campeau.

« Le comité de sélection du Cégep a reconnu son expérience et ses qualités d’enseignant. On pouvait suivre sa progression, puisqu’il dirigeait déjà du juvénile D2, au profil de hockey de l’école secondaire Cap-Jeunesse ».

« Benoît a des talents de communicateur, en plus d’un grand sens du leadership : ce n’est pas par hasard qu’il a été capitaine de son équipe, presque partout où il a passé ».

Soulignons que M. Gratton avait déjà un coup de cœur favorable aux Cheminots, puisque sa fille Alexia évolue pour la formation de soccer féminin de l’institution de la rue Fournier.

Allumeur d’adversaires

Avec les Prédateurs de Granby et chez les pros, Gratton a toujours eu la réputation d’être un excellent manieur de bâton, mais aussi un féroce allumeur d’adversaires.

« Avec lui, il n’y aura qu’une seule vitesse : le pied au plancher en tout temps ! Il dirigera son équipe comme il a joué : avec ardeur, engagement et respect. (…) Ses joueurs feront preuve d’une attitude irréprochable. C’est ce qu’on attend des étudiants-athlètes des Cheminots », a pointé du doigt M. Campeau.

Horaire surchargé

L’occupation du temps de la dernière saison de Gratton était surchargée. Elle devra être réduite.

« Maintenant que j’ai pris du recul, je me rend compte que mes 4 dernières années m’ont rendu essouflé. Jonquière dans le semi-pro les fins de semaine, et puis tous les niveaux auquels je donne des cliniques dans les Laurentides en semaine, c’est un peu fou. J’adore mon nouveau défi avec les Cheminots, mais je ne veux pas perdre l’enseignement à mes autres programmes, d’ici à la fin de la saison. Je vais toutefois limiter mes cliniques, pour me concentrer sur le recrutement des Cheminots », a révélé celui qui pilote aussi les Couguars juvéniles D2 et entraîne en plus le hockey féminin à l’école Saint-Gabriel (sport-études).

Recrutement actif

Benoit Gratton procède déjà au recrutement de joueurs dans les régions des Laurentides et de Lanaudière, en vue de la saison 2020-2021. Il sera présent aux portes ouvertes du Cégep de Saint-Jérôme, le mercredi 6 novembre, de 16 h à 20 h.

« Il s’agit de présenter le programme aux finissants du secondaire. J’ai d’ailleurs fait des approches auprès d’entraîneurs des rangs scolaires. Nous représentons une excellente opportunité pour ceux qui croient arrêter le hockey après les rangs midgets », a ajouté l’ancien no. 77.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de