Une saison perdue à cause de l’indisponibilité du parc Melançon

Par Luc Robert
Une saison perdue à cause de l’indisponibilité du parc Melançon
Le président de la LBSSJ, Philippe Girard (au centre), pose avec ses coéquipiers de balle. (Photo : Gracieuseté)

Baseball senior

Au lieu de se préparer au dernier droit de la saison régulière et des séries éliminatoires, les quatre formations de la Ligue de baseball senior de Saint-Jérôme (LBSSJ) espèrent plutôt qu’elles pourront reprendre leurs activités en 2021, sans avoir trop perdu d’éléments.

 

Le circuit des joueurs de 35 ans et plus est une autre des victimes collatérales de la décision de la Santé publique de conserver les lieux de l’ancien aréna Melançon fermés, afin d’abriter des sans-abri.

« Ce n’est pas un manque de volonté de notre part, mais nous avons dû convenir que l’annulation de la saison 2020 était inévitable. Nous avons fait des démarches ailleurs, mais les municipalités environnantes ne pouvaient nous accueillir. Avec le baseball mineur qui a besoin d’endroits pour développer la relève, j’en conviens, il n’y avait pas de place pour nous », s’est fait à l’idée le président de la LBSSJ, Philippe Girard.

« On avait été avisés depuis la fin de mai qu’il existait une possibilité qu’un calendrier restreint soit de mise, mais on ne voulait pas cesser nos activités. La déception a été grande en juillet, quand nous avons dû annuler nos activités ».

Transparence

Celui qui exerce le métier de médecin comprend la détresse que vivent les sans-abri, mais certains raisonnements des édiles municipaux demeurent flous, croit-il.

« On voulait des réponses des autorités, mais on n’en a pas obtenu. Je passe souvent devant le parc Melançon et j’ai noté les accès difficiles au terrain. Je suis d’accord avec la bonne cause de soutenir les itinérants. Mais pourquoi les autorités municipales ont permis de les installer en plein champ centre du terrain ? Où est la vision des autorités ? On s’interroge comment les décisions ont été prises. Pourquoi ne pas avoir consulté le personnel en place, pour décider ? ».

Relocalisation

En plus du déplacement des Cardinaux vers Sainte-Thérèse, les joueurs de la LBSSJ ont dû faire des choix.

« Dans notre circuit, on parle d’une cinquantaine de joueurs qui ont révisé leurs plans sportifs de l’été. Les plus compétitifs ont lorgné vers les circuits seniors de Lachute et de Mirabel. Ils se sont sentis privés de leur loisir estival, ici. D’autres se sont tournés vers la balle-molle. Personnellement, j’ai offert mes services à l’équipe de notre commanditaire, Richer et (François) Legault, arpenteurs-géomètres, au parc Saint-Georges », a-t-il rappelé.

Effectifs à renouveler

Pour le « Doc Girard », une transition risque de survenir au repêchage 2021 de recomposition de ce circuit récréatif d’adultes.

« On espère récupérer tous les joueurs des quatre clubs de 2019, mais les craintes demeurent. Qu’on le veuille ou non, quand les séries éliminatoires commencent, on adore être compétitifs, comme à nos années plus jeunes. La ligue est en bonne santé: on possède une liste de réservistes. Mais plusieurs attendent de voir la tournure des événements pour décider s’ils reviendront. Je crois que nous serons encore solides », a prédit M. Girard, président de la LBSSJ depuis quatre ans.

Soulignons qu’une situation semblable au parc Melançon se produit actuellement à l’aréna Robert-Guertin de Gatineau, où les Olympiques (LHJMQ), ne peuvent fréquenter leur domicile, qui sert aussi de lieu d’hébergement aux personnes dans le besoin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de