Une saison de rêve pour Émile Nadeau

Par Luc Robert
Une saison de rêve pour Émile Nadeau
Émile Nadeau s’envole vers de nouveaux sommets, avec l’Équipe canadienne Nex Gen de saut. (Photo : David Morris)

Saut à ski

Le sauteur Émile Nadeau, de Prévost, a été nommé au sein de l’Équipe canadienne «nouvelle génération» de ski acrobatique, en vue de la saison 2020-2021.

 

L’athlète de 16 ans vient de compléter une 2e campagne sur l’Équipe du Québec, en enchaînant les résultats positifs. Son bilan a dépassé les objectifs fixés en début de saison, avec son entraîneur Nicolas Fontaine: 2e rang sur le Circuit NorAm (objectif d’être parmi les 5 premiers), il a réussi les standards de l’équipe nationale, en plus de s’être qualifié pour le Mondial junior.

«Cela a été ma meilleure saison à vie. Je suis d’autant plus heureux que c’est la jeune cohorte de mon groupe d’âge qui passe à l’Équipe nationale. Avant, elle comptait souvent sur des anciens gymnastes adultes, pour occuper les postes. Là, nous sommes des produits de l’équipe de ski acrobatique», a jubilé Émile Nadeau.

Faits marquants

Parmi les faits marquants de sa saison, notons: sa grande stabilité, avec 7 super finales consécutives sur le Circuit NorAm; ses 3 podiums sur le Circuit NorAm avec l’argent, l’or et le bronze; sa participation à une épreuve de la Coupe du Monde; son plus haut pointage personnel à vie, avec un saut double-full-full à 96,9; ses pointages comparables aux meilleurs juniors des circuits européen et asiatique; son 2e rang au classement de l’Aerial Canada Cup (Freestyle Canada); sa 8e place au classement de la Toyo Cup (Freestyle Canada), incluant les athlètes de saut acrobatique, bosses, slopestyle et demi-lune; et sa 2e position à la sélection «Performance d’Équipe du Québec», de Ski Acro Québec.

«Je m’attendais un peu à me trouver une niche sur l’Équipe nationale, mais je ne savais pas combien de mes coéquipiers québébois était pour passer l’étape. Alexandre Duchesne, Evan Dermott et Flavie Aumond m’accompagneront en 2020-2021. Alex et moi nous entraîneront encore à Québec, sous l’égide de Nicolas Fontaine, le meilleur coach de la planète pour nous amener à un autre niveau».

Alternance

Grâce à ses résultats, Émile Nadeau troquera le fleur de lys pour la feuille d’érable, lors de la prochaine saison de saut. Il concourra pour l’Équipe canadienne NextGen, sur le circuit NorAm. Il prévoit aussi partager son temps entre de l’Équipe nationale en compétitions, tout en s’entraînant avec l’Équipe du Québec.

Annulations

L’Équipe Canadienne devait représenter le pays au Championnat mondial junior, en avril à Valmalenco, en Italie. L’Équipe nationale devait aussi participer à un voyage de deux Coupes d’Europe, en Suisse, et 2 autres en Italie. Ces compétitions ont été annulées, à cause de la pandémie, de même que le Championnat canadien sr, prévu au Relais du Lac-Beauport à la fin de mars.

Pour compenser la fin prématurée des activités sur neige. Émile Nadeau suit donc un programme d’entraînement très strict à la maison.

«Je suis un programme de musculation et de cardio de mon entraîneur Marc-Antoine Pépin, pendant toute le semaine. On se rencontre via les applications Facetime et Zoom. Je possède aussi mon propre trampoline, à la maison».

Fin juin, Émile Nadeau espère retourner sur les rampes d’eau du Relais du Lac-Beauport, pour y passer six semaines de camp estival.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de