Une saison à oublier pour les footballeurs

Une saison à oublier pour les footballeurs

CHEMINOTS. La perte de joueurs d’impact à l’attaque a durement affecté les Cheminots qui ont été exclus des séries après une saison record en 2014.

Alex Martel-Legault, Alexandre Bouvrette et Benoît Leconte qui étaient les leaders de l’équipe ont gradué la saison dernière, laissant des postes importants à combler.

«Nous avions le meilleur quart-arrière, porteur de ballon et receveur de passe de la ligue à remplacer. Ce ne sont pas des joueurs qu’on peut remplacer. Nous pouvions juste amoindrir le coup», explique l’entraîneur-chef, Jean-Gardy François, qui savait que les espoirs étaient grands pour sa formation.

Celui-ci a donc dû faire confiance à plusieurs recrues à l’offensive, dont les deux quarts-arrière, Kevin Lafleur et Samuel Beauchamp.

« On s’attendait à connaître des difficultés à l’attaque. On a marqué un peu plus de 100 points en huit matchs. Ça donne environ un ou deux touchés par partie. C’est très peu pour gagner des matchs», souligne François.

Au total, les Cheminots ont inscrit 132 points, dont 56 points à leur dernier match du calendrier régulier, soit plus du tiers de la production offensive de la saison… De leur côté, la défensive, qui a vu beaucoup de terrain cette année, n’a pas si mal fait, accordant 177 points.

Saint-Jérôme devait terminer au quatrième rang pour accéder aux séries éliminatoires. Finalement, ils ont conclu la saison au cinquième échelon avec une fiche de deux gains et six revers. Les victoires ont été remportées devant Shawinigan, le dernier club de la division 3.

« On méritait notre sort. Nous n’avons pas remporté assez de matchs», estime le pilote de l’équipe.

Des joueurs quittent

Cette difficile saison aura au moins permis de découvrir quelques recrues prometteuses telles que Guillaume Tardif, Michel Barayahura, Nicolas Saulnier et Danick Gagnon. Ceux-ci devraient pouvoir assumer plus de responsabilités l’an prochain avec le départ de quelques vétérans.

Dix joueurs ont gradué du cégep cette saison et d’autres pourraient changer de cégep ou mettre un terme à leur carrière. « Il y a toujours une certaine mouvance. L’an dernier, nous avons perdu en nombre et en qualité. Mais cette année, on va seulement perdre en nombre», rapporte l’entraîneur-chef.

Celui-ci est fier de voir ses joueurs décrocher un diplôme d’autant plus que certains joueurs devraient poursuivre leur carrière au niveau universitaire. « Pour nous, c’est une réussite. Le but ultime est de mettre des diplômes dans la poche des garçons».

Toujours en recrutement

Les joueurs des Cheminots profiteront des prochaines semaines pour se reposer avant de retourner au gymnase au mois de décembre. Ils seront de retour sur le terrain en février pour les pratiques intérieures. Et puis, en mai, les jeunes fouleront le terrain de l’École polyvalente Saint-Jérôme en vue de la prochaine saison.

De leur côté, l’organisation est en période de recrutement. « Nous avons ciblé entre 40 et 50 jeunes qui peuvent nous aider l’an prochain», souligne François.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de