Une nouvelle école primaire en hommage à Emmett Matthew Hall?

Une nouvelle école primaire en hommage à Emmett Matthew Hall?
La nouvelle école primaire à Saint-Colomban pourrait porter le nom d’Emmett Matthew Hall.

RECONNAISSANCE. L’administration de la Ville de Saint-Colomban souhaite soumettre le nom d’Emmett Matthew Hall comme nom de la nouvelle école primaire qui devrait ouvrir à l’automne.

Né à Saint-Colomban en 1898, Emmett Matthew Hall est nommé chef de la Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan en 1957. Il est ensuite devenu juge en chef de la Saskatchewan en 1961 et juge à la Cour suprême du Canada l’année suivante, où il a siégé jusqu’en 1973.

Le terrain où est présentement construite la nouvelle école primaire de Saint-Colomban appartenait à sa famille, notamment à ses parents James Hall et Alice Shea.

Emmett Matthew Hall est celui qui a recommandé la mise en place d’un régime universel de soins de santé. La campagne visant à établir un régime public de soins de santé au Canada restera associée à jamais au nom de Tommy Douglas, premier ministre de la Saskatchewan, qui a mis en place le premier régime provincial public d’assurance maladie en 1947. Lorsque le gouvernement fédéral songea à élargir la couverture du programme d’assurance maladie à tous les Canadiens, Emmett Hall, juge de la Cour suprême, défendit cette cause dans son rapport au gouvernement en donnant un appui sans réserve à l’instauration d’un régime public de soins de santé.

Il est considéré comme le père du régime d’assurance-maladie canadien alors qu’il a été président de la Commission royale d’enquête sur les services de santé. Cette commission est d’ailleurs renommée Commission Hall en mémoire de son président.

L’auteur de la citation : «la seule chose qui coûte plus cher que de bons soins de santé, c’est l’absence de soins de santé», a d’ailleurs été intronisé au Temple de la renommée médicale canadienne en 2017.

Jusqu’à son décès à l’âge de 95 ans, en 1995, le juge Hall est demeuré actif et influent dans de nombreux dossiers importants, notamment ceux des droits des peuples autochtones et des personnes handicapées. Il a été décrit comme un «membre dissident de l’establishment», un homme qui comprenait le pouvoir et les complexités de la politique, mais qui, à maintes reprises, a pris le parti du simple citoyen et compris les besoins des pauvres.

De nombreux appuis

La Ville de Saint-Colomban souligne avoir de nombreux appuis, dont celui de la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord, l’historien et auteur Claude Bourguignon, de la Société Saint-Patrick de Montréal, des descendants de M. Emmett Matthew Hall, de M. Fergus Keyes, organisateur du groupe Saint Columban Irish Descendants ainsi que de l’Ancient Order of Hibernians.

La CSRDN

À la Commission scolaire de la Rivière du Nord (CSRDN) on explique que le choix du nom du nouvel établissement scolaire reviendra au conseil d’établissement qui devra établir le processus du concours qui permettra de trouver un nom à la nouvelle école. Les membres de ce conseil d’établissement, encore inexistant, devront par la suite soumettre le choix au conseil des commissaires de la CSRDN.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de