Une nouvelle bourse d’études pour encourager les femmes

Par Louise Guertin
Une nouvelle bourse d’études pour encourager les femmes


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Depuis 2017, le concessionnaire Moteurs Décarie de Montréal organise une série d’événements appelés « Women Who Drive », où plusieurs femmes influentes se réunissent pour discuter de leur mission visant à soutenir, à éduquer et à encadrer d’autres femmes tout au long de leur cheminement professionnel, entre autres au sein de l’industrie automobile.

Présenté en partenariat avec Aston Martin, le plus récent a eu lieu aujourd’hui dans le cadre des festivités entourant le Grand Prix de F1 du Canada. Laura Schwab, présidente d’Aston Martin pour les Amériques, s’est déplacée à Montréal pour se joindre à la directrice générale des Moteurs Décarie, Cheryl Blas, et prendre part à une annonce importante : un engagement quinquennal pour la création de la Bourse d’études Women Who Drive à l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia.

Offerte dès l’année universitaire 2019-2020, cette bourse couvrira les frais de scolarité annuels de deux étudiantes à temps plein dans un programme lié à l’entrepreneuriat, aux finances ou aux technologies commerciales – des domaines où les femmes demeurent sous-représentées. Seules les résidentes du Québec y sont admissibles.

Les Moteurs Décarie versera à la Bourse d’études Women Who Drive une partie des recettes de la vente de chaque Aston Martin, et ce, jusqu’à la fin de 2019. De plus, une page de don a été créée sur le site de l’École de gestion John-Molson pour encourager le public à contribuer.

« Cette initiative ne m’étonne pas du tout venant des Moteurs Décarie, qui est l’un de nos meilleurs concessionnaires en Amérique du Nord, affirme Laura Schwab. Ils ont l’habitude de passer de la parole aux actes et cette bourse témoigne à quel point Cheryl et son équipe forment une organisation remarquable. »

La grande patronne d’Aston Martin, qui a pris le temps de rencontrer 40 entrepreneures et activistes sociales de la région afin d’échanger des idées et des connaissances, croit que des événements comme Women Who Drive sont un moyen fantastique de tisser des liens tout en se servant des histoires de persévérance et de réussite de certaines femmes pour faire avancer leurs carrières personnelles et en aider d’autres. D’ailleurs, le concept se répand au Canada et aux États-Unis.

« Lorsque je me suis jointe à Aston Martin [en octobre 2015], j’étais la seule femme dirigeante. Aujourd’hui, nous formons la moitié de la haute direction, raconte Mme Schwab, soulignant du même coup les progrès réalisés par les femmes non seulement au sein de sa compagnie, mais aussi dans l’industrie automobile. Les constructeurs doivent continuer à faire preuve d’ouverture et d’inclusion, car les femmes sont une puissante force économique. »

Partager cet article