Une microbrasserie enracinée et audacieuse Dieu du Ciel !

Par Sandra Mathieu
Une microbrasserie enracinée et audacieuse Dieu du Ciel !
Isabelle Charbonneau, Stéphane Ostiguy et Jean-François Gravel, propriétaires de Dieu du Ciel ! (Photo : Courtoisie Dieu du Ciel!)

Lorsque le co-fondateur de Dieu du Ciel !, Jean-François Gravel, a commencé ses expérimentations effervescentes à la maison en 1991, il était loin de se douter qu’il brasserait de si grosses affaires à Montréal et à Saint-Jérôme plus de deux décennies plus tard.

 

« Notre réel coup d’envoi a été quand la Péché mortel s’est hissée dans le top 50 des meilleures bières mondiales de RateBeer en 2003, se souvient Jean-François, les yeux brillants. Par la suite, en pied de nez au fait qu’on ne pouvait vendre nos bières à l’extérieur du brouepub à Montréal, on a sauté sur l’opportunité d’exporter aux États-Unis. On a défriché le terrain et depuis le marché de la bière s’est démétropolisé. Aujourd’hui, notre réputation et le lien de confiance avec la clientèle nous permettent de continuer de créer des produits audacieux. »

Jean-François considère d’ailleurs toujours le brouepub de Montréal comme un laboratoire où il se permet d’expérimenter et d’explorer avec son équipe. Avec sa série Synergie, des brasseurs d’ici et d’ailleurs peuvent proposer des recettes qui sont retravaillées en collaboration à l’interne, tels que la Passion houblon, une IPA très appréciée des amateurs.

Dieu du ciel ! aujourd’hui

L’équipe se compose de 74 employés à Saint-Jérôme (usine et pub) et de 34 employés à Montréal. Les bières régulières côtoient les éditions spéciales en quantité limitée, les créations en rotation, la série style libre, sans oublier les bières Momentum qui sortent chaque mois. Plusieurs de ces créations sont exportées dans six pays et plusieurs provinces canadiennes. Dieu du Ciel ! a brassé 13 000 hectolitres cette année et espère dépasser les 14 000 hectolitres l’an prochain.

L’entreprise travaille actuellement sur son projet de déménagement et l’ouverture d’un Beer Garden et d’une plus grande boutique dans l’édifice adjacent au pub actuel, un espace de 5 000 pieds carrés. Les travaux débuteront au printemps 2020.

Mangez et buvez-en tous!

Si le chef de Dieu du ciel ! Frédéric Lacroix aime cuisiner avec la bière, l’équipe ne veut pas non plus tomber dans le piège du marketing de produits vides de sens. Ainsi, les recettes sont réfléchies, et testées et approuvées par l’équipe et les fidèles clients.

Le pub de Saint-Jérôme a d’ailleurs été l’hôte du lancement du livre de recettes Mangez et buvez-en tous le vendredi 6 décembre. C’était l’occasion de rencontrer l’auteur Sylvain Perron et de déguster un plat spécial de Frédéric, inspiré de la recette qu’il partage dans le livre : Jerk trois façons : mini-burger de jerk effiloché, poulet frit à la jerk et crevette cocktail à la jerk.

Un marché en explosion

« Il est clair que le marché s’est resserré et que les tablettes des détaillants sont bien fournies, mais on a la chance de travailler au sein d’une industrie où règne une saine compétition, dans une belle fraternité brassicole. L’offre est en train de dépasser la demande et parmi tous les produits qui sortent, un écrémage naturel se fera », fait valoir Leila Alexandre, responsable du graphisme, des communications et des partenariats, au sein de l’équipe depuis 2009.

L’entreprise bien établie ne perd pas de vue sa vision de départ et ses valeurs premières : audace, intégrité, raffinement et collaboration. « L’humain reste au cœur des préoccupations et le bonheur au travail est vraiment une priorité », mentionne Jean-François qui peut se targuer d’avoir une équipe solide avec plusieurs années d’expérience et de fidélité à la marque.

 

À mettre à l’agenda

Marché annuel de la bière le samedi 25 janvier.

Info :  dieuduciel.com

Sur Facebook : Dieu du ciel

 

La petite histoire

Dieu du Ciel ! a été fondée à Montréal le 11 septembre 1998. Au fil des ans,
la demande pour les produits a grandement dépassé la capacité de production de 800 hectolitres annuellement de Montréal. Dieu du Ciel ! décide donc de démarrer une deuxième brasserie pour embouteiller ses bières. Grâce à une belle opportunité d’affaires au 259 de Villemure, l’usine de Saint-Jérôme a ouvert en 2007 et un an plus tard, le pub adjacent. La nouvelle compagnie Microbrasserie Dieu du Ciel Inc voyait le jour. Isabelle Charbonneau et Étienne Tremblay se sont joints aux deux fondateurs Jean-François Gravel et Stéphane Ostiguy.

Photo : Courtoisie Dieu du Ciel!

 

Photo : Courtoisie Dieu du Ciel!

 

Les employés sont les acteurs du développement de Dieu du Ciel !  À partir des recettes établies, c’est avec la collaboration de chacun que la microbrasserie innove constamment. Photo : Courtoisie Dieu du Ciel!
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de