Une expérience épanouissante pour Marie-Eve Farmer

Originaire de Val-Morin, l’artiste en danse contemporaine revient tout juste de Mexico, où elle a passé quelques mois pour faire sa résidence comme chorégraphe-interprète avec la compagnie mexicaine Muuval.

De septembre à janvier, elle a interprété un solo conçu pour elle par la directrice de la compagnie Muuval, en plus de créer une nouvelle pièce, Que paso en el parque ? Dans cette œuvre, quatre danseurs et un musicien se rassemblent dans un univers absurde et surréaliste. Elle met en scène l’incohérence entre l’univers intérieur de l’humain et son environnement social. La jeune artiste affirme s’être inspirée de l’ambiance dans lequel elle a vécu à Mexico.

La rencontre humaine et culturelle avec les membres de la compagnie Muuval a été signifiante pour l’artiste. La danse étant un langage abstrait et l’espagnol sa troisième langue, elle a eu parfois quelques difficultés à communiquer avec les danseurs et les musiciens. Ceux-ci avaient également un bagage et des références différents des siens, mais après plusieurs efforts, une harmonie s’est finalement créée.

La compagnie mexicaine viendra présenter des spectacles dans les Laurentides et à Montréal l’automne prochain. De son côté, Marie-Eve Farmer projette de se rendre à Berlin pour en découvrir davantage sur l’art de la danse ainsi que pour s’inspirer pour ses projets futurs.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de