Un nouveau festival verra le jour à Saint-Adolphe-d’Howard

Par Marie-Catherine Goudreau
Un nouveau festival verra le jour à Saint-Adolphe-d’Howard
Le site du festival sera située au Mont-Avalanche. (Photo : Nordy)

Le Festival FOCUS présentera sa première édition à Saint-Adolphe-d’Howard du 10 au 12 septembre 2021. Au programme, musique, artisanat et plein air sur le Mont-Avalanche.

C’est Brice Renaud Virolle et Julie Broustet qui en sont les cofondateurs. Arrivés à Saint-Adolphe il y a deux ans et travaillant dans le milieu des festivals depuis une dizaine d’années, tous deux ont vu immédiatement dans le Mont-Avalanche un potentiel pour créer un évènement. « On a une montagne, on s’est dit qu’il fallait la mettre à l’avant, en plus du village qui est beau. Cette idée a germé dans nos têtes et à partir de là on a élaboré », explique Julie Broustet.

Et pourquoi choisir Saint-Adolphe pour élaborer un festival ? « On a fait le choix de participer au développement culturel de notre village en créant cet évènement parce qu’il n’y en avait pas depuis des années. On trouvait que c’était une idée intéressante de développer un festival de musique émergent pour les résidents », ajoute Brice.

Musique et grand air

Ainsi, deux scènes musicales seront aménagées en bas des pistes puis la montagne offrira un amphithéâtre naturel. Plusieurs activités de plein air seront aussi proposées, comme du yoga le matin, du soccer en pente et du vélo de montagne. Des artisans locaux seront aussi présents sous forme d’un marché avec des kiosques et des foodtrucks. De plus, les détenteurs de billets auront un accès gratuit au réseau de sentiers du Centre de Plein Air Saint-Adolphe pendant l’événement.

Pour la programmation, cinq artistes ont été dévoilés actuellement : Clay and Friends, Lumière, Gab Pauqet, Gros Soleil et Endrick and the Sandwiches. Le reste des artistes seront présentés au cours des prochaines semaines et au total, une quinzaine de spectacles auront lieu. Par ailleurs, un concours a également été lancé pour les artistes de la région qui voudraient se produire sur l’une des scènes. Déjà, des candidatures ont été envoyées par le formulaire sur leur site internet.

Festival et pandémie : Un défi de taille

Lancer un festival en temps de pandémie représente un énorme défi, expliquent les fondateurs. « C’est partir de rien. Le plus gros challenge, c’est de trouver le financement, sans être connu, en temps de pandémie. Mais il faut être transparent pour les éventualités qui pourraient arriver », soutient Brice. Alors que les autorisations ne sont pas encore données par le gouvernement pour permettre les festivals extérieurs, les fondateurs ont dû rassurer beaucoup de personnes.

Tout de même, Brice et Julie semblent avoir une vision positive de l’évènement. « On propose quelque chose qui pourrait être le fun et dans lequel les mesures sanitaires pourront être appliquées. Il est temps de commencer à entrevoir quelque chose. Il faut essayer au moins », souligne Julie.

En respectant les mesures sanitaires et la distanciation, on prévoit pouvoir accueillir environ 1 700 personnes sur le site, d’autant plus que l’évènement serait à l’extérieur. « On veut faire vivre un évènement et on va faire tout pour que ça fonctionne. Même si ça n’a pas l’ampleur que ça pourrait avoir, il y aura un évènement plus petit. Sinon, l’édition sera reportée comme tous les autres évènements ! », conclut Brice.

Plan de l’aménagement du festival. (Crédit : Festival FOCUS)
Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments