Un exceptionnel de 15 ans repêché par les Huskies de Rouyn-Noranda

Par Luc Robert
Un exceptionnel de 15 ans repêché par les Huskies de Rouyn-Noranda
Éliot Séguin-Lescarbeau a été recruté par les Huskies de Rouyn-Noranda, de la LHJMQ. (Photo : Courtoisie)

Pour la première fois dans l’histoire des Couguars de Cap-Jeunesse, un hockeyeur a été repêché directement à partir de l’alignement actuel de la formation juvénile D1 de Saint-Jérôme.

L’honneur est d’autant plus méritoire qu’il s’agit d’un joueur de 15 ans, Éliot Séguin- Lescarbeau. Le jeune gardien du secteur Lafontaine a été sélectionné par les Huskies de Rouyn-Noranda en 8e ronde (132e au total). Notons que Jonathan Huberdeau (1ère ronde, 18e choix au total) a aussi porté les couleurs des Couguars, mais il s’alignait ensuite avec les Vikings de Saint-Eustache, au niveau midget AAA, lorsqu’il a été repêché par les Sea Dogs de Saint-Jean (N.- B.), à l’encan midget de 2009.

« Éliot est un jeune avec une volonté exemplaire. Il est passé par la filière de développement des Couguars de A à Z, soit pendant 4 ans. Sa personnalité ira très bien avec l’organisation de Rouyn-Noranda », a analysé son dernier entraîneur scolaire, Patrick Gagnon.

Selon lui, Séguin-Lescarbeau possède tous les outils pour avoir une belle carrière dans le circuit Courteau.

« Éliot se tient toujours dans une condition physique exceptionnelle. C’est un joueur très apprécié par ses coéquipiers. Qu’un entraînement se déroule à 6 h am ou à 20 h le soir, qu’il ait un ajustement à apporter à son jeu, il le fera toujours avec sourire et intensité. Il est un genre de gardien très combatif face au porteur de la rondelle. Et techniquement, grâce à sa grande taille, il peut très bien couvrir le haut du filet, même en style papillon », a-t-il décrit.

À 6’02’’ et 174 livres, Éliot présente la carrure typique des gardiens québécois, qui ont dominé dans la LHJMQ.

« Je ne m’étais pas fixé d’attentes pour le rang sélectionné, dans le but d’éviter une déception. Je suis un produit local, ayant fait aussi mes classes atome et pee-wee (1 année) chez les Lions de Saint-Jérôme. Je suis aussi fier de mon parcours avec les Couguars », a témoigné le solide adolescent.

Le longiligne portier a tenu à souligner le soutien qui lui a été apporté dans son développement.

« Je veux souligner l’aide des coachs de Cap-Jeunesse, dont François Proteau, qui m’a pris sous son aile avec Intense-Hockey. Il venait me suivre à Cap-Jeunesse une fois par semaine, et je le visitais aussi à deux reprises hebdomadairement à sa patinoire synthétique de Laval. Félyx Darveau a aussi aidé à mon cheminement, au niveau de la préparation physique. Je le consultais même avant mon époque avec les Couguars. »

Pour parfaire son développement, Éliot poursuivra normalement son périple dans le hockey avec les Vikings MAAA (U18), après un séjour avec les Huskies au camp d’entraînement de la mi-août.

« Je vais chercher avec mes parents l’école que je fréquenterai, pour suivre mon secondaire 5. Dans le juvénile D1, je dirais que le calibre équivalait à un midget espoir fort. Dans le midget AAA, je risque d’être confronté à des midgets de 2e et de 3e année. Peu importe le calibre, je forcerai et je trouverai toujours le moyen de m’améliorer. »

« Quant au camp des Huskies, je risque d’être l’un des plus jeunes (il aura 16 ans le 14 septembre). Je verrai sur place le calibre et je m’ajusterai. J’étais le seul secondaire 4 à la liste du système central de la LHJMQ. J’ai encore le temps de progresser », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, soulignons que Noah Laframboise, un défenseur droitier des Sélects du Nord midget-espoir (U17) est devenu la propriété de l’Océanic de Rimouski (11e ronde, 187e rang au total). Il fait 6’02’’ et 168 livres.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments