Un coup de pouce de 3,2 M$ pour les acheteurs d’autobus scolaires électriques

Un coup de pouce de 3,2 M$ pour les acheteurs d’autobus scolaires électriques
Marc Bédard et Marc Bourcier

SAINT-JÉRÔME. Le ministre Lessard vient personnellement d’informer la compagnie Autobus Lion qu’un montant de 3,2 millions de dollars serait versé aux acheteurs d’autobus électriques, jusqu’à concurrence de 125 000$ par autobus, et ce, sous forme d’allégement fiscal. N’eût été l’intervention du député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, ce montant n’aurait jamais pu être récupéré.

En effet, l’histoire veut qu’à la fin du printemps, l’aide financière de 3,2 millions de dollars, dont devaient profiter les commissions scolaires pour l’achat d’autobus électriques, s’était perdue dans les méandres administratifs entre deux ministères du gouvernement. «La date butoir était dépassée. La moitié du carnet de commandes des autobus électriques de tout le Québec était, en pratique, annulée», explique Marc Bourcier.

Ce dernier est alors intervenu au Salon bleu, en période de questions et en étude des crédits, en plus de faire des rencontres personnelles avec Laurent Lessard, ministre des Transports, et Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation. Ses nombreuses démarches ont porté fruit : «Venir en aide à nos entreprises et à nos concitoyens, ne jamais abandonner même quand tout semble perdu, c’est essentiel pour moi. N’est-ce pas là, la façon de faire de la politique autrement? Ce sont les travailleurs de Saint-Jérôme et les élèves de tout le Québec qui en bénéficient», a souligné le député.

Changer les termes d’emprunt

Par ailleurs, selon M. Bourcier, le ministre Proulx a indiqué dans une lettre adressée à tous les présidents des commissions scolaires du Québec le 31 mai, que le terme actuel de cinq ans exigé aux acheteurs d’autobus scolaires pour rembourser leur achat passera, éventuellement, à huit ans, une suggestion du député de Saint-Jérôme.

«C’était important de modifier cette règle pour les transporteurs. L’aide financière de 3,2 millions de dollars et le prolongement du terme d’emprunt viendront stimuler une entreprise jérômienne qui crée des emplois, qui dynamise l’économie locale et qui fait notre fierté», a-t-il expliqué.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de