Tout pour prévenir la constipation!

Photo de Valérie Spitzer
Par Valérie Spitzer
Tout pour prévenir la constipation!

Le temps des Fêtes est souvent synonyme de repas plus lourds et plus copieux et il peut bien sûr en résulter une digestion plus difficile. Afin d’éviter tout problème de constipation, voici quelques conseils et habitudes à adopter :

Consommer une quantité suffisante de fibres. La docteure Bernadette de Gasquet, dans son livre « Manger, éliminer: halte à la constipation », nous rappelle qu’il faut incorporer quotidiennement de 20 à 35g de fibres afin de faciliter l’élimination. Elle suggère de choisir du pain à teneur élevée en fibres (pains de blé entier, de seigle, de sarrasin, etc.), de rajouter du son à nos salades ou à nos soupes et de manger des céréales riches en fibres (4g et plus de fibres alimentaires par portion). Les légumineuses (soupe de lentilles, pois cassés, etc.) sont aussi fortement recommandées. Elle conseille également de saupoudrer les aliments avec des graines de lin et de psyllium et de consommer des légumes cuits, plus facilement assimilés par l’organisme.

Les pruneaux. C’est l’aliment anti-constipation par excellence! Ils sont considérés comme un laxatif naturel. On suggère de faire tremper quelques pruneaux – si possible biologiques – toute une nuit et de les manger le lendemain matin, à jeun. On peut également boire l’eau des pruneaux.

Les huiles conseillées. Il est suggéré de prendre une cuillérée d’huile d’olive tous les matins à jeun, car cela permet de lutter contre la constipation et cela ramollit les selles. Une autre alternative : l’huile de ricin, utilisé depuis l’Antiquité et reconnu comme étant un puissant laxatif. Il est important de la consommer avec parcimonie et de n’en prendre qu’occasionnellement. On peut commencer par une cuillérée à café, de préférence le matin, car cela agit généralement 4 à 8 heures après l’ingestion. Attention, elle n’est pas recommandée pour tous et, si vous ressentez des effets secondaires négatifs, il est important d’arrêter immédiatement d’en prendre. Si cela vous semble trop drastique (et surtout mauvais au goût!), oubliez les huiles et, à la place, buvez un grand verre d’eau dans lequel vous aurez fait tremper pendant 20 minutes des graines de lin.

Boire suffisamment, à petites gorgées, en prenant son temps. Si on ne s’hydrate pas suffisamment, cela provoquera des selles dures et souvent douloureuses.

Réduire la consommation d’aliments constipants : La docteure de Gasquet suggère de réduire la consommation de chocolat, de produits laitiers, de viande rouge et de banane.

Bien mastiquer. La digestion commence dans la bouche. C’est donc la partie de la digestion qu’on peut le plus maîtriser et c’est pourtant celle qu’on néglige le plus puisqu’on ne prend pas souvent le temps de bien mastiquer. On a même parfois tendance à avaler tout rond! Bonne nouvelle : plus on mâche, plus la digestion est facilitée et, en plus, on a moins faim! C’est la conclusion d’une étude américaine : des chercheurs ont constaté auprès des volontaires que ceux qui avaient mâché 40 fois chaque bouchée avaient rapidement moins faim que ceux qui les avaient mâchées uniquement 10 fois.

Bouger le plus possible. Même quinze minutes d’exercices peuvent aider à stimuler les intestins.

Le massage du ventre. Il existe différentes techniques mais toutes sont unanimes : Il s’agit d’effectuer des mouvements circulaires, dans le sens des aiguilles d’un montre, autour du nombril.

Je vous souhaite de joyeuses Fêtes, en espérant que ces quelques conseils vous permettront de les vivre dans le plaisir, tout en gardant une bonne santé digestive!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de