Elles tiraient des coups de feu sur des vitrines

Elles tiraient des coups de feu sur des vitrines

L’enquête a été confiée à la Sûreté du Québec.

Crédit photo : PHOTO : Archives

Arrestation de trois personnes

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec enquête sur une série d’événements en matière d’arme à feu qui auraient débuté dans la nuit du 9 au 10 avril dernier.

Deux hommes de 30 et 36 ans, ainsi qu’une femme de 20 ans, tous de Saint-Jérôme, comparaîtront au palais de justice de Joliette, aujourd’hui, concernant des accusations d’usage négligeant d’arme à feu et pour avoir déchargé une arme à feu.

Sept événements

« L’enquête a permis d’établir que les suspects seraient impliqués dans sept événements causant des dommages sur des résidences, des commerces et des véhicules. Ceux-ci seraient survenus dans les villes de Saint-Calixte, Sainte-Sophie, Prévost et Saint-Jérôme. L’ensemble des dossiers a été pris en charge par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec », souligne dans un communiqué la sergente Héloïse Cossette de la Sûreté du Québec.

Arrêtés par les policiers de Saint-Jérôme

Le Service de police de Saint-Jérôme avait procédé, le 10 avril, à l’arrestation de trois personnes relativement à ces infractions et une perquisition effectuée par les policiers lors de cette arrestation avait permis de saisir une carabine dans un véhicule.

Le dossier a été transféré au Service des enquêtes sur les crimes majeurs (SECM) de la Sûreté du Québec. Celui-ci regroupe plus de 250 enquêteurs répartis sur l’ensemble du territoire de la Sûreté du Québec. Ils réalisent des enquêtes d’envergure sur des crimes visant les personnes et les propriétés ainsi que sur des crimes financiers.

Toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée, de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.