Tim Alarie devient professionnel au club de golf de Saint-Jérôme

Par Luc Robert
Tim Alarie devient professionnel au club de golf de Saint-Jérôme
Tim Alarie attend les joueurs au club de golf

À seulement 30 ans, le golfeur Timothée Alarie est devenu le pro attitré du club de golf de Saint-Jérôme, après avoir obtenu sa certification de classe A de l’Association professionnelle de golf du Canada.

Le gaucher était déjà adjoint au pro, au club familial de la montée Sainte-Thérèse.

« À titre de joueur, je suis viré pro en 2005. Pour obtenir le statut de niveau A, j’avais une série de cours à suivre. J’étais déjà professionnel adjoint l’an dernier », a souligné le principal intéressé.

Ce titre lui permet aussi de poursuivre la vocation familiale du parcours de 18 trous.

« Je suis surintendant, avec mon père Sylvain. Il est toujours à l’affût d’un coin du terrain à améliorer. Il a ça dans le sang. Il vit sa passion et est bien entouré, au lieu de penser à la retraite », a ajouté Tim Alarie, qui cherche encore quatre préposés à l’entretien pour compléter son personnel de la saison estivale 2021.

Ouverture hâtive

À son grand plaisir, Tim Alarie a accueilli ses premiers golfeurs samedi dernier, le 17 avril.

« Dès le mois de mars, j’ai pu commencer à souffler (la neige) des verts. Dans certains coins, il y avait encore un pied d’épaisseur. On a travaillé fort et nous sommes encore cette année ouverts de bonne heure. En 2020, on a été la première industrie ouverte, le 20 mai. Cette année, on a dû arroser le terrain en avril, parce qu’il faisait trop chaud ! »

« Et les gens nous le rendent bien : l’engoue-ment est devenu complètement fou. J’ai été agréablement surpris de voir les visites des jeunes golfeurs se multiplier. De 15 à 16h, en 2020, ils arrivaient presque simultanément pour disputer un 18 trous », s’est-il souvenu.

Alarie fils est surtout content de voir sa clientèle continuer à l’appuyer, malgré les mesures en yo-yo de la Santé publique.

« C’est libérateur pour les gens de sortir et de fouler le gazon. Pour ce qui est du port du masque, on doit une fière chandelle à la Table de concertation de l’industrie du golf, pour avoir fait des représentations au Gouvernement du Québec. On se grattait le coco quand ils ont décidé que le masque serait imposé pour les 18 trous. Heureusement, ils sont revenus sur leur décision. »

« Les golfeurs doivent porter le couvre-visage jusqu’au tertre de départ du premier trou. S’ils se tiennent à 2 mètres, ils peuvent ensuite le retirer. Quant à elles, nos voiturettes sont équipées d’un séparateur de plastique au milieu, car les golfeurs ne proviennent pas tous de la même adresse. Le kart est aussi désinfecté. Il n’y a eu aucune éclosion chez nous en 2020. »

Opération

Tim Alarie doit y aller mollo pour amorcer la saison 2021. Il a subi une opération à une hanche.

« Je me suis fait limer le labrum de la hanche droite, en décembre dernier. Je suis trop jeune pour me faire insérer une hanche de plastique (rires). Elle est encore raide, parce que j’ai exécuté des travaux de préparation du terrain ».

Avec une seule hanche en état, Tim Alarie a tout de même trouvé le moyen de finir 5e au classement général de l’année 2020, sur le circuit de la PGA du Québec.

« Étant gaucher, mon poids se retrouve sur ma hanche droite, lors de ma rotation d’élan. Je poursuis la physio et la massothérapie. J’ai eu la même opération que les hockeyeurs Nikita Koucherov et David Pastrnak. Je me tiens toujours en forme et je vais me rétablir vite. »

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments