Tesla Model S et Model X : finie la version à autonomie standard

Par Louise Guertin
Tesla Model S et Model X : finie la version à autonomie standard


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

On le sait, Tesla a l’habitude de faire volte-face, que ce soit en raison de contraintes de production ou pour mieux tenir tête à la concurrence émergente.

Après avoir annoncé d’importantes améliorations à sa berline Model S et à son multisegment Model X en avril dernier, le constructeur californien vient de prendre la décision d’abandonner leur version Autonomie standard – pour simplifier la gamme, dit-on.

Le changement est en vigueur dès maintenant sur le site web canadien de Tesla.

Par conséquent, les clients se retrouvent avec seulement deux choix. La version Longue autonomie, qui comprend un nouveau système d’entraînement, permet de franchir 600 kilomètres dans le cas de la Model S (un nouveau record pour les véhicules de série) et 525 kilomètres avec le Model X. Le prix de base s’élève respectivement à 108 990 $ et à 115 990 $.

En choisissant l’option Performance, vous devez sacrifier un peu d’autonomie pour profiter d’accélérations nettement plus rapides, gracieuseté du mode Démesuré. La Model S tombe à 560 kilomètres, mais atteint les 100 km/h en seulement 2,6 secondes au lieu de 3,8. Elle coûte 134 990 $. De son côté, le Model X vous fera parcourir environ 490 kilomètres tout en réduisant le temps d’accélération de 4,6 à 2,9 secondes. Attendez-vous à débourser 141 990 $.

La question est la suivante : combien de temps le tout va durer? Avec l’imprévisible Elon Musk aux commandes, on ne sait jamais.

Rappelons que les Model S et Model X seront capables de supporter une alimentation de 200 kilowatts avec les nouvelles bornes Supercharger V3 de Tesla et de 145 kilowatts avec les bornes Supercharger V2, réduisant ainsi leur temps de recharge de moitié.

Un autre changement important annoncé par la compagnie est le système d’amortissement entièrement adaptatif. En gros, le logiciel de la suspension emploie un modèle prédictif pour anticiper les ajustements à faire au niveau de l’amortissement d’après les conditions de la route, la vitesse du véhicule et les commandes du conducteur. Il en résulte un roulement encore plus doux sur l’autoroute et une plus grande agilité en conduite sportive.

Partager cet article