G7

Une fin à la concurrence fiscale internationale

Début juin, le G7 est parvenu à un accord historique pour mettre en place un taux d’imposition mondial minimum de 15 % sur les entreprises. Brigitte Alepin, fiscaliste de renommée internationale et professeure au Campus de Saint-Jérôme de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), nous explique. « C’est pour arrêter la concurrence fiscale entre les pays. C’est vraiment génial, parce que ça respecte l’autonomie des pays. Chaque pays reste en contrôle de ses finances et…