TAC-RDN : Le TAC 2.0 entend multiplier ses points d’arrêts

Par Luc Robert
TAC-RDN : Le TAC 2.0 entend multiplier ses points d’arrêts

Le Transport adapté et collectif de la MRC de la Rivière-du-Nord (TAC-RDN) pourrait passer à près de 400 points d’arrêts sur son territoire.

Créé en 2004, le TAC-RDN est un organisme paramunicipal, qui assure la gestion du transport adapté et du transport collectif régional pour les municipalités de Prévost, Saint-Colomban, Saint-Hippolyte et Sainte-Sophie.

« Le projet d’expansion a été ralenti par la pandémie, mais nous sommes en voie de bonifier fortement l’offre de services. Selon les prévisions, le TAC-RDN pourrait passer jusqu’à 400 points d’arrêts. Au niveau provincial, il n’y a que Valleyfield et Sorel qui ont autant de points d’embarquement et de débarquement que nous », a laissé savoir un administrateur chez Taxis Rivière-du-Nord, qui préfère garder l’anonymat.

Le service de transport par taxibus et minibus du TAC-RDN est offert 7 jours sur 7, de 6h30 à 19h30. Il s’adresse aux résidents des quatre villes et municipalités mentionnées. Les étudiants et les personnes handicapées sont au nombre des utilisateurs.

« On parle d’un très beau projet. Reste à voir si la tarification abordable à 5 $ se poursuivra. Les courses sont à tarifs réduits, grâce aux contributions des villes membre. »

Un partenariat avec la Caisse Desjardins, à hauteur de 20 000 $ sur trois ans, aidera à financer le service.

Actuellement, les usagers doivent réserver leur place par téléphone, de 9h à 12h et de 13h à 14h et ce, 24 heures à l’avance. La personne doit se présenter au point d’arrêt 30 minutes avant l’heure réservée (sauf avis contraire). Pour une réservation le samedi, dimanche et lundi, il faut appeler le vendredi avant 14h étant donné que les bureaux sont fermés les samedis et dimanches.

« Les usagers pourront réserver leur transport en ligne, au lieu de se limiter au téléphone. C’est une autre mesure qui améliore l’efficacité. Tout comme chez nous, à Taxis RDN, les idées ont amélioré le service, depuis la fusion : notre informatisation a largement contribué à ceci, tout comme la centralisation de la répartition, qui a sauvé des coûts. »

Le projet du TAC-RDN de hausser le nombre de points d’arrêts arrive à un bon moment pour les opérations de Taxis RDN. « On ne s’en cachera pas : on a été affecté par les mesures gouvernementales. En n’ayant pas de cours pendant une longue période, nous avons perdu des courses au Cégep et à l’Université. Tout comme avec le couvre-feu qui s’est répercuté sur les shifts de soir et de nuit. Les restaurants et les bars fermés nous ont fait baisser notre clientèle. »

« Malgré tout, nous sommes chanceux pareil, avec une clientèle régulière et fidèle. Avec près de 60 voitures-taxis, en plus de nos camionnettes adaptées, l’avenir s’annonce bien. J’espère qu’on reviendra avec l’achalandage de 2019 et avant, où nous devions ajouter des voitures tellement il y avait de la demande. »

Le TAC-RDN tiendra son assemblée générale annuelle le mardi 23 mars prochain, dès 10h30.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments