(Photo : Mateusz Kielpinski)
Émile Nadeau se pointe à la Coupe du monde de Lac-Beauport gonflé à bloc.
|

Saut à ski : Nadeau de retour parmi le top 10 mondial

Par Luc Robert

Le sauteur de Prévost, Émile Nadeau, a bien fait avec un neuvième rang enregistré à la Coupe du monde de Deer Valley, disputée en fin de semaine dernière en Utah.

Ses coéquipiers Victor Primeau et Lewis Irving ont pris les 15e et 17e places. Il s’agit de résultats de bonne augure pour les Québécois, à la veille de la prochaine étape du circuit de la Coupe du monde des sauts, qui se tiendra les 10 et 11 février à la station Le Relais du Lac-Beauport.

« Mis à part les délais dans les aéroports, ça va pour le mieux sur les tremplins et pistes. Je vais parfaire mes entraînements à Québec pendant 3 ou 4 jours, en vue de cette manche de la Coupe du monde. Ma famille est venue m’encourager à Deer Valley et elle sera encore là au Lac-Beauport. Je me sens sur une lancée. Je vise un podium à Québec », a souligné au téléphone Nadeau, bloqué dimanche à l’aéroport Pearson de Toronto.

Comme tous les sportifs de haut niveau, les sauteurs en action sur le site des Jeux olympiques d’hiver de 2002, aux États-Unis, voulaient être au sommet de leur art, sauf que les officiels ont décidé que les sauts triples seraient interdits vendredi soir, en raison de la neige mouillée et collante, qui augmentait les risques d’accidents.

« Ça a été spécial pendant deux jours. C’était vraiment trop chaud et la neige collait littéralement aux skis. On a été contraints d’utiliser la rampe de saut double, au lieu de la triple. C’était un défi de visualiser un saut full-full-full. Ça a bien été aux qualifications, mais à la première finale, j’étais un peu trop penché à l’atterrissage et cela m’a coûté des points, qui auraient pu me qualifier pour la super finale. Mais au moins, c’était moins dangereux au tremplin double et ça me garde encore de l’espace pour me motiver à progresser de quelques positions à Québec », a-t-il évoqué.

Le sauteur de 20 ans s’en promet pour la suite du calendrier, surtout devant ses favoris.

« J’entend remonter au plus haut niveau de difficulté, en exécutant des quadruples vrilles. Je prévois le faire à Lac-Beauport. Des membres de l’équipe canadienne sont demeurés à Québec et m’ont texté que les conditions de glisse étaient vraiment belles dernièrement. En espérant que ça dure. »

Dominant aux nationaux

La fin de semaine précédente, toujours au Relais du Lac-Beauport, Nadeau a conquis le bronze au Championnat canadien de sauts. « J’étais très heureux d’avoir terminé 3e au Championnat canadien senior. Félicitations à mes coéquipiers Lewis Irving et Alexandre Duchaine aussi. Je pense être maintenant reparti vers le sommet. Je n’ai pas de blessure et je touche du bois », a-t-il constaté lors des épreuves nationales tenues près de la vieille capitale.

9e aussi en Asie

D’autre part, Émile Nadeau avait obtenu le meilleur résultat chez les Québécois, avec une autre neuvième place, à la Coupe du monde de sauts disputée à Changchun, en Chine, à la mi-décembre. L’épreuve a été remportée par le Suisse Pirmin Werner, grâce à ses 122,62 points en grande finale.

« J’étais encore hyper heureux de ma journée ! Nous n’avons pas eu beaucoup d’entraînement en raison des vents pendant cette semaine-là, alors c’était un peu plus stressant. Par contre, j’ai réussi à faire de bons sauts pour me rendre en première finale et j’en suis fier », avait commenté Nadeau.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *