(Photo : Marc-Antoine Lacourse)
Richard Lacroix fait partie des 5 athlètes qui ont marqué l'année 2022.
|

Revue sportive 2022 : Cinq athlètes dominants des Laurentides

Par Luc Robert

Notre journaliste sportif vous présente cinq athlètes qui ont marqué l’année 2022.

1. Samuelle Boivin élue joueuse élite de l’année au baseball

La Prévostoise Samuelle Boivin a été proclamée joueuse élite de l’année, dans la catégorie Compétition haut niveau U13 de Baseball Québec (BQ), lors du gala méritas tenu le 26 novembre dernier à Montréal. L’ex-artilleuse des Pirates de Prévost s’est alignée en 2022 avec les Red Sox des Laurentides, dans la catégorie pee-wee AA (U13). Son entraîneur, Cédrik Black, lui a surtout confié le rôle de releveur no. 1 pendant la campagne 2022. La jeune Boivin a aussi à son actif une présence au Championnat provincial U13-AA, qui s’est tenu à Lévis-Lauzon, où elle a frappé deux circuits. En 2023, Samuelle Boivin aimerait poursuivre son stage élite avec les Red Sox bantam AA, ou encore se joindre à Équipe Québec U18. À 14 ans, elle a aussi été approché par un Prep School américain.

2. Richard Lacroix établit un record en Rallye-Cross

Le pilote Richard Lacroix, de Saint-Colomban, a tout raflé sur son passage, en marge du Grand Prix de Trois-Rivières, où il a remporté quatre épreuves de qualifications et la grande finale de Rallye Crosse. Âgé de 61 ans, il est devenu le premier de ce circuit canadien à remporter le drapeau à damier à cinq reprises au cours d’une même fin de semaine. Lacroix a notamment participé et dominé plusieurs éditions du Super Motocross, qui est présenté annuellement au Stade olympique de Montréal. Le pilote laurentien a pris une pause dans sa carrière, de 2008 à 2018. Il courrait aussi avec les bolides T-Rex, qui peuvent atteindre 230 km/h. La progression de 0 à 100 km/h s’effectue en 2,8 secondes ! Et pour les arrêter, il faut 150 pieds de longueur.

Photo : Marc-Antoine Lacourse

3. Éliane Blais rafle presque tout sur son passage

Éliane Blais, membre du club de vélo des Pays-d’en-haut depuis qu’elle a 5 ans, explique ses multiples victoires et podiums en vélo de montagne en 2022 par la persévérance, dans une catégorie d’âge qu’elle découvre à peine. À 13 ans, elle évolue chez les U15 pour une première saison. Éliane a été nommée triple championne québécoise, dans la catégorie U15 : deux fois à Saint-Félicien en XCO (cross-country olympique) et en XCC (cross-country sur circuit court), en plus de championne québécoise en DH, en descente, à Bromont. Elle détient de plus le maillot carotté blanc, à titre de meneuse de la série Coupe Québec. La jeune Blais a de plus été sélectionnée pour participer aux Jeux du Québec, à Laval. Elle a également pris part à une épreuve en Enduro, en août, en Gaspésie. Éliane est étudiante de deuxième secondaire, au programme sport-études de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

Photo : Christian Martin

4. Olivier Mantha lance un match sans point ni coup sûr

Le Prévostois Olivier Mantha a réussi un exploit peu commun, le dimanche 5 juin dernier, en réussissant un match sans point ni coup sûr de cinq manches, au monticule des Red Sox Rouges des Laurentides. L’artilleur a éventé 14 des 18 frappeurs des Tyrans Blancs de l’Outaouais sur des prises, en route vers une victoire sans appel de 25-0 au parc Sanscartier de Gatineau. Il a alloué un seul but sur balles et a atteint un frappeur au cours de son séjour sur la butte. Le joueur de première année U15 a aussi réussi deux simples et soutiré un but sur balles en attaque, contribuant à l’offensive des siens. Son entraîneur-chef des Red Sox, M. Sébastien Lemieux croit que l’athlète de six pieds peut atteindre les rangs juniors. Olivier Mantha est un ancien des Pirates de Prévost, avec lesquels il a joué son baseball mineur. Le numéro 20 des Red Sox Rouges étudie à la Polyvalente de Saint-Jérôme, où il peaufine son baseball avec l’Escadron du programme sport-études.

Olivier Mantha est un produit des Pirates de Prévost de l’Escadron de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

Photo : Karine Chouinard Photgraphe

5. Retour éclatant du géant Laprise-Lemay

Le basketteur Hugo Laprise-Lemay pratique à nouveau sa discipline de prédilection, cette fois avec les Cheminots de Saint-Jérôme, après avoir subi une blessure majeure au dos. C’est que le colosse de Sainte-Adèle croyait sa carrière terminée, à la suite d’un accident de ski subi en janvier 2021 à la station Belle-Neige. Au Big-Air, il avait effectué une chute de 35 pieds, avant de terminer ma descente sur le dos. La colonne vertébrale a été affectée, la vertèbre L2 fracturée. Deux urgentologues se sont penchés sur son cas : à l’hôpital Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts en premier, puis à l’hôpital de Saint-Jérôme. L’ancien joueur vedette des Bullets de Brockwood avait un plan de carrière en tête pour son futur au basketball, qui a dû être réévalué. Il a été six mois en arrêt complet, dont trois mois sans pouvoir sentir ses jambes. La vertèbre a fini par reprendre et il a pu éviter l’opération. À 19 ans, l’athlète de 6’04’’ et de 175 livres occupe la position d’ailier en puissance avec les Cheminots, en division 2B de la Ligue collégiale.

Photo : Augustin Barnes Photos

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.