(Photo : Luc Robert)
Michel Moisan et Guy Desjardins.
|

Relocalisation des Cardinaux : la ligue suit la situation

Par Luc Robert

Le président de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), M. Daniel Bélisle, lance un appel à la coopération, afin de sauvegarder l’avenir des Cardinaux à Saint-Jérôme.

Le dirigeant s’est dit surpris des récents événements entourant le changement de vocation du parc Melançon.

« Les assises de la ligue viennent de se tenir à Saint-Jérôme cet automne et un conseiller municipal est venu remettre un prix au gala. Je trouve ça particulier de faire un virage à 180 degrés et de leur retirer le terrain. Les Cardinaux font véhiculer le nom de la ville en province et ne semblent pas appréciés ici », a souligné M. Bélisle.

« Peu importe le scénario retenu, la LBMQ va appuyer l’équipe. Les François Rousseau, Richard Lefebvre et Christian-Marc Gendron gèrent l’équipe d’une très belle façon. Sans appuis solides, il faudra regarder ailleurs pour la saison 2023. »

Les spéculations pour un déménagement, temporaire ou non, vont bon train. Certaines évaluent des terrains aux dimensions seniors. Dans les Laurentides, le parc Richelieu de Lachute, le parc Ducharme de Sainte-Thérèse, le parc Clair-Matin de Saint-Eustache et le parc Lévesque de Boisbriand peuvent être considérés. On envisage aucune option à court terme au parc Jean-Laurin de Saint-Augustin, car il a été converti.

« En 2020 à Sainte-Thérèse, ce n’a pas été l’idéal pour la relocalisation des Cardinaux. Les partisans et les commanditaires n’ont pas suivi. Rien ne lie la LBMQ à Saint-Jérôme : on peut regarder ailleurs. Tout est sur la glace pour le moment, c’est le cas de le dire. La LBMQ a resserré ses standards au cours des années, pour accepter un nouveau parc. Ça nous prend des douches et des vestiaires appropriés, au minimum. Les infrastructures doivent aussi inclure un signal Wi-Fi et un local pour le vidéo, dès 2023 », a-t-il détaillé.

Retard

Pour Normand Piché, ancien président du baseball mineur du secteur Saint-Antoine et fervent amateur de balle, on aurait dû bâtir un parc de balle plus grand il y a belle lurette.

« Oui, ça prend un parc de balle plus grand que Melançon depuis belle lurette, tant pour les Cardinaux que les autres clubs. C’est comme pour la patinoire réfrigérée, ça fait entre 5 et 10 ans qu’on en entend parler. Comme capitale régionale, on devrait pouvoir compter sur cette infrastructure depuis un bout de temps. Saint-Jérôme a souvent été en retard pour l’aménagement dans les sports. Et là, les Cardinaux et le senior des 35 ans et plus sont pénalisés. La situation actuelle me chagrine », a-t-il soulevé.

« Et je peux vous assurer qu’on a essayé de fournir notre petite contribution il y a longtemps. Ça prenait une association pour amorcer le projet. À l’époque, on a créé le RATLSA, soit le regroupement des adeptes de loisirs à Saint-Antoine. Ça a pris une autre direction, mais on ne serait pas dans le trouble si on avait conservé d’autres terrains, comme le Parc optimiste, aux dimensions midgets, sur la route 158. Je suis prêt à attendre une autre année, pour voir le parc de la balle au Parc Filion, parce qu’on est rendu là. La pratique du baseball a repris du poil de la bête et on doit mettre nos choses à niveau », a constaté M. Piché.

Amateurs inquiets

Pour un groupe de partisans qui appuient autant les Cardinaux que les Panthères à tous leurs matchs locaux, la longue attente pour un stade les a rendus incrédules.

« Premièrement, je ne m’attendais pas à voir le parc Melançon disparaître en un claquement de doigts. Il y a tellement eu de rebondissements pour un nouveau stade ici que je n’y crois plus. Je trouve que c’est trop payé à 9,5 M $ pour la patinoire. Je vais y croire à la première pelleté de terre, pas avant, à ce stade de balle », a lancé Guy Desjardins.

Son comparse de la ligue du vieux poêle, Michel Moisan, aurait préféré conserver le parc de balle Melançon dans sa forme actuelle.

« Après les emprunts pour le Centre multisports Claude-Beaulieu et la patinoire réfrigérée, je crains qu’un 3e emprunt ne passera pas parmi la population. Melançon a encore son cachet et devrait continuer d’exister. Je pense que la situation actuelle va venir à bout des Cardinaux. Ce n’est pas d’hier que le senior et la ville ont des différents. Mais ça semble sérieux cette fois-ci. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.