(Photo : Antoine Meunier)
Zachary Ouellette a dirigé l'attaque des Cheminots avec 2 buts, samedi dernier.
|

Match ultime samedi prochain à Saint-Jérôme

Par Charlier Mercier

Les Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme se sont compliqué la tâche, en divisant les honneurs de la fin de semaine dernière face au Phénix du Collège André-Grasset, en quart de finale de la Ligue collégiale D2 du Québec.

Les hommes de Benoît Gratton ont tout d’abord vaincu le Phénix 5 à 1, samedi soir à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord, avant de baisser pavillon 5 à 4 en tirs de barrage, dimanche soir à l’aréna Michel-Normandin de Montréal.

La série est maintenant égale avec une victoire de chaque côté. Le match ultime sera présenté ce samedi soir à l’aréna de la Rivière-du-Nord, dès 20h.

Samedi, Zachary Ouellette a dirigé l’attaque des Cheminots avec 2 buts, les autres allant à Julien Leclerc, David Gagnon et Alexandre Lessard. Gabriel Bérard et Xavier Ouellette ont chacun préparé deux filets. Renaud Simard a repoussé 24 des 25 tirs ennemis, pour récolter le gain. Le Phénix a pris les devants 1-0 à 2:44 de la 1re période, mais les Cheminots sont revenus avec 5 filets (dont 3 AN et 1 DN) sans réplique.

Puis dimanche soir à Montréal, les Jérômiens se sont butés à un gardien très en forme en la personne de William Beauchemin, qui a reçu 45 tirs. C’est finalement Baptiste Fanton qui a tranché le débat en faveur du Phénix en fusillade.

Dans la défaite, Alexandre Théberge, Justin Lachaîne, Gabriel Bérard et Isaac Creighton ont enfilé l’aiguille pour les Chems.

« On dominait 32-6 aux tirs, après deux périodes, mais les joueurs bloquaient les trajectoires des lancers. Leur gardien a été solide et ils jouaient hermétiquement, mais on a aussi manqué deux filets béants. En 2période, ils ne faisaient que se défendre. En 3e période, les retours nous ont bien servi et nous sommes revenus provoquer l’égalité et la prolongation. On s’attendait à ce que la série ne soit pas facile », a souligné l’entraîneur Benoît Gratton, immédiatement après le match de dimanche dernier.

Les Cheminots n’auront d’autre choix que de remporter le duel du 9 avril, car contrairement au principe du club hôte à la Coupe Memorial dans le junior majeur, ils ne sont pas assurés de participer au Championnat provincial du 16 et 17 avril à titre d’équipe hôtesse, à Saint-Jérôme.

« On s’est bien battu en revenant dans la partie. Les gars ont du caractère. C’est une guerre de tranchée que nous devrons remporter. Nous avions deux absents en raison du protocole de la COVID, soit Charles Paradis et Alexis Paris. Ils devraient réintégrer l’alignement pour la partie ultime. Ça nous prendra une victoire pour survivre », a ajouté Benoît Gratton.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.