(Photo : Luc Robert)
|

Maïka Lamarche domine dans plusieurs sports

Par Luc Robert

La grande hockeyeuse Maïka Lamarche, de Saint-Jérôme, s’alignera aux Jeux du Québec pour la région des Laurentides, lors de la 56e finale des Jeux du Québec d’hiver.

Le calendrier des compétitions s’étalera du 3 au 11 mars 2023, à Rivière-du-Loup. Il avait été reporté à mars 2022, avant d’être annulé de nouveau à deux mois de la première mise au jeu, à cause d’un variant de la COVID.

L’athlète multisports évolue présentement pour les Amazones AAA de Laval, à sa deuxième saison au niveau bantam. Plus jeune, elle s’est aussi développée avec les Lions de Saint-Jérôme, occupant notamment le poste de capitaine de sa formation« Au début, elle n’avait pas été sélectionnée aux étoiles AAA. Puis, un coup de fil est entré, puis elle s’est qualifiée. Aux Jeux du Québec, l’équipe pratique une fois aux deux semaines les jeudis et les entraînements sont débutés. Elles seront en action dès le 3 mars, jusqu’au 7 pour le hockey, dans le bas du Fleuve. C’est toute une expérience qui s’annonce à son palmarès », a confié Geneviève Pion, mère de l’athlète de 14 ans.

La joueuse de centre apprécie les premiers contacts avec ses coéquipières.

« On a déjà fait quelques activités d’équipe, comme un souper et une soirée aux quilles. On provient de diverses formations et c’est bon de former un tout avant de se rendre aux Jeux du Québec », a-t-elle évalué.

Étudiante au volet sport-études hockey à l’école Saint-Gabriel de Sainte-Thérèse, Maïka Lamarche développe entre autres ses habiletés sous la férule de Benoît Gratton, aussi entraîneur-chef des Cheminots. Elle était jusqu’ici reconnue pour sa vitesse.

« On a développé mes tirs et mes feintes avec Benoît. Il a amélioré l’ensemble de mon jeu. Récemment, ce sont mes départs rapides qui ont fait l’objet de progression. J’étudie en 3e secondaire. Éventuellement, je pourrais viser une carrière collégiale, mais il y a encore quelques saisons à disputer avant de prendre cette décision. »

Au sein des Amazones AAA, elle dispute plusieurs de ses parties à la place Bell de Laval.

« On ne gagne pas souvent (rires), mais on a du plaisir à progresser. Nous réussissons à conserver des pointages serrés. On joue avec plusieurs joueuses de première année. Je me sens bien dans l’alignement, même quand on affronte des clubs des Laurentides et que je croise bizarrement d’anciennes coéquipières. »

Baseball

Maïka Lamarche s’implique à fond dans les activités sportives. Elle a effectué du bénévolat au dernier tournoi de baseball bantam de Saint-Jérôme, à l’été 2022. Elle a de plus porté les couleurs des Diamonds des Laurentides, qui se sont rendus jusqu’aux demi-finales nationales des U14 à Lethbridge, en Alberta.

« On a tout d’abord remporté le Championnat provincial junior des Petites-Ligues à Rouyn-Noranda, avant de nous incliner devant la Colombie-Britannique au national. Ce furent deux belles expériences. J’aime toucher à plusieurs sports et m’impliquer dans l’organisation de ceux-ci. Il y a de très bonnes chances que je revienne jouer avec les Rebelles des Laurentides pour l’été 2023. Je continue à vivre diverses expériences », a achevé celle qui travaille également cet hiver à titre de surveillante aux glissades de la côte Parent et à la patinoire extérieure de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.