(Photo : Pierre Martel)
La patinoire Bleu Blanc Bouge est située au parc Honorine-Melançon.
|

Le CH à Saint-Jérôme : La patinoire du Bleu Blanc Bouge est officiellement inaugurée

Par Luc Robert

C’est devant une brochette impressionnante d’anciens glorieux que s’est tenue, le mardi 16 janvier, l’inauguration officielle de la 14e patinoire extérieure réfrigérée Bleu Blanc Bouge, cette fois à Saint-Jérôme. Des hockeyeurs locaux ayant atteint la LNH étaient aussi présents sur place.

La Fondation des Canadiens pour l’enfance (FCE), qui a contribué à hauteur de plus de 2 M$ au projet de 11,5 M$, a délégué sur place M. Geoff Molson, propriétaire majoritaire, président et chef de la direction du Club de hockey Canadien, l’ex-président Pierre Boivin, maintenant président du conseil d’administration de la FCE, ainsi que les anciens glorieux Yvan Cournoyer, Normand DupontRéjean Houle, Stéphan Lebeau et Gilles Thibaudeau.

Pour un, l’ancienne étoile des Rapidos de Saint-Antoine, Gilles Thibaudeau, a trouvé géniale l’idée d’instaurer une telle infrastructure en temps de réchauffement climatique prononcé, qui limite la période d’utilisation des glaces extérieures traditionnelles.

« Mes deux petits-fils, Braydon (8 ans) et Josh (7 ans), de Sainte-Sophie, évoluent pour les Lions chez les Magh (débutants). Youppi! a fait des heureux sur place auprès d’eux. C’est un privilège pour moi de pouvoir venir chausser les patins avec eux sur une glace de mon équipe de toujours. J’ai beau avoir aussi porté le chandail des Maple Leafs et des Islanders, c’est avec le maillot du CH que j’ai aussi grandi », s’est souvenu avec fierté l’ancien numéro 6, dont le rejeton Nicolas a notamment évolué pour les défunts Montagnards de Sainte-Agathe-des-Monts.

Les anciens Canadiens

Thibaudeau demeure en contact avec l’organisation des anciens Canadiens, présidée par l’ancien numéro 15 et directeur-gérant, Réjean Houle.

« Il perpétue la tradition du Canadien avec classe. Nous sommes invités deux fois par année au Centre Bell, avec nos conjointes, à un souper au restaurant de la Mise au jeu. Sa présence nous aide partout, aux matchs de balle du CH l’été. Il y a déjà plusieurs glaces extérieures réfrigérées du CH au Québec et le maire Bourcier a frappé dans le mille en amenant une patinoire ici. Cela va de pair avec la cause de la Fondation pour enfants du CH. »

Multiplier les rêves

Thibaudeau et son épouse, Mylène Dugas, ont habité plusieurs années dans le secteur Bellefeuille. Ils ont bâti un agrandissement à leur chalet de Saint-Adolphe-d’Howard, qui est devenu leur résidence principale à la retraite.

« Mais je remercierai à jamais Saint-Jérôme et l’organisation des Rapidos pour ma carrière. C’est ici que tout a commencé pour moi, alors que j’évoluais dans le junior B. J’étais chauffeur de chariots élévateurs à l’époque. J’en dois une à François Allaire (ex-entraîneur des gardiens du CH), pour m’avoir invité au camp du Canadien de Sherbrooke (LAH). Mon plein potentiel n’était pas encore atteint. J’ai passé par Flint, dans la Ligue internationale, puis par l’Estrie, avant d’atteindre la LNH. Ça m’a pris une saison et demie à m’habituer à la Ligue américaine. C’est en multipliant la construction de patinoires extérieures que d’autres jeunes auront le même rêve que moi, de vouloir jouer chez les professionnels », a poursuivi celui qui a réussi le tour de force de jouer chez les pros sans avoir disputé un seul match junior majeur.

Thibaudeau aime particulièrement la tangente que le hockey prend, soit la multiplication des circuits scolaires, et aussi des patinoires extérieures en quartiers défavorisés.

« De nos jours, le hockey civil est appuyé par le hockey scolaire. C’est un avantage indéniable d’allier le sport à l’école. La patinoire Bleu Blanc Bouge, de son côté, permettra à des jeunes de se dégourdir à l’extérieur, de peut-être se trouver du potentiel qui leur donnera le goût de s’inscrire aux ligues organisées. C’est une belle expérience et c’est ouvert tant au patinage libre qu’au hockey libre. J’approuve totalement la démarche du maire Bourcier », a achevé le nouveau sexagénaire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *