|

Jacques Villeneuve associé au circuit ICAR

Par lpbw

Réputé être un club sélect depuis son ouverture en 2008, le circuit ICAR prend de l’expansion et se rapproche de la base des amateurs de courses automobiles.

En plus de l’annonce de la création de son «Academy» de course, Jacques Villeneuve a marqué le début de son association avec ICAR en concevant lui-même un tracé de karting d’un kilomètre. «Je suis venu en 2008 essayer leur piste de karting. Puis, les dirigeants m’ont autorisé à signer (créer) un circuit de kart. À prime abord, j’aime l’endroit où ICAR est installé. J’adore la perspective de pouvoir participer aux activités sur le principe d’un membership, comme au golf. ICAR, ce n’est pas juste deux circuits, comme ailleurs, où tu passes ta journée dans la garnotte. Ici, il y a un entourage et des infrastructures. Tu peux manger un morceau, avec tes amis, puis ensuite retourner en piste. J’apprécie le concept», a souligné l’ancien champion de formule 1, Jacques Villeneuve.

Un conseiller

Questionné à savoir s’il passera lui-même ses journées au circuit afin d’enseigner, Jacques Villeneuve a vite refermer la porte. «Je conseillerai les entraîneurs, mais je n’aurai jamais la patience de travailler quotidiennement au circuit ICAR pour des fins de formation», a commenté JV.

En-dehors du calendrier des activités du circuit ICAR, dont la présentation de la Coupe du Québec de karting les 15 et 16 mai prochains et le championnat provincial du 21 et 22 août, le public aura le loisir de louer les karts le reste du temps, pour s’adonner à des compétitions individuelles, entre amis ou collègues de travail. «Pour la promotion 1, un individu peut devenir membre IKART pour 50 $, ce qui inclus un abonnement d’un an, une session de formation de 10 minutes et une autre session de formation de 10 minutes le jour de son anniversaire. Pour 250 $, le membre aura droit à 15 sessions ILAP de 10 minutes, au moment de son choix. La promotion est commanditée par le site internet de la firme (www.circuiticar.com)» , a souligné le président de la firme ICAR, M. Marc Arsenault.

Des ajouts

Pour le vice-président Louis-Philippe Gélinas, avec l’ajout d’une piste d’accélération de 1/4 de mille et une plate-forme de dérapage (drifting), il est maintenant clair que ICAR s’adresse à toutes les clientèles. «Nous offrons des programmes pour tous les niveaux: du jeune conducteur à la conduite préventive, en passant par le pilote de haut-niveau. Nous sommes encore plus accessibles au grand public, surtout avec le IKART et les formules de cartes de location pour compétitions amicales ou autres. Quant à notre horaire de courses, nous sommes fiers d’annoncer le retour au Québec des Superbike, un juin prochain».

Même son de cloche du côté de Marc Arsenault: «On veut que le complexe de course touche tous les amateurs, peu importe le niveau de pilotage ou la classe sociale. C’est une mauvaise perception qui circulait à l’effet que nous ne sommes qu’un club élite, bien que nous puissions aussi traiter avec les pilotes de haut niveau», a-t-il achevé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.