(Photo : Marisa Filice)
L’attaquant des Cheminots Alexis Paris (25) a déjoué le portier du Phénix William Beauchemin (29) à deux reprises, samedi soir dernier.
|

Hockey collégial D2 : L’heure de la revanche a enfin sonné pour les Cheminots

Par Luc Robert

Les Cheminots attendront de pied ferme les Patriotes du Cégep Saint-Laurent, ce vendredi soir à 20h à l’aréna régional de la RDN, ceux-ci ayant infligé deux défaites aux Jérômiens au calendrier de 2023-2024.

Les Chems ont baissé pavillon 7 à 4 devant leurs rivaux de l’autoroute des Laurentides lors de leur match d’ouverture locale du 15 septembre dernier, avant de perdre 3 à 2 en tirs de barrage le vendredi 13 octobre, à l’aréna Ronald Caron.

« La date est encerclée sur le calendrier depuis longtemps. Les gars ont une fierté et ils veulent faire amende honorable. Ils possèdent une très bonne attaque et nous devrons éviter les surnombres. Si on peut jouer selon notre système, ça deviendra un bon duel. C’est la formation qui risque de nous donner le plus de fil à retordre dans la course au Championnat de la conférence de l’Ouest », a lancé le pilote des Cheminots, Benoît Gratton.

Les Patriotes viennent au deuxième échelon de la conférence sud-ouest, avec 22 points (11v, 3d, 2vt), alors que les Laurentiens leur chauffent le postérieur à 21 points (10v, 2d, 1 dt), tout en ayant une partie en mains. Rappelons que les Spartiates dominent le classement à 23 points, mais ils ont disputé 4 parties de plus que les patineurs de la rue Fournier.

« On va sûrement être convoqué à une séance vidéo pour démystifier leur jeu en avantage numérique (23,88% de taux d’efficacité). C’est là qu’ils sont dominants. En comparant leur structure en unités spéciales, on va pouvoir adapter notre stratégie en conséquence », a prévu l’attaquant Alexis Paris, auteur de 12 points (8b, 4a) en 13 parties.

Dominant

L’attaquant au dossard no. 25 a mené l’attaque des Cheminots avec deux buts (ses 7e et 8e), dans un gain de 3-1 obtenu samedi soir dernier à l’aréna régional RDN, face au Phénix du Collège André-Grasset. L’autre but des Cheminots a été l’oeuvre de Manu Dufour (3e). Le portier Renaud Simard a réalisé 26 arrêts sur les 27 tirs dirigés vers lui.

« Tous les joueurs ont embarqué dans le plan de match. On a élevé notre niveau de jeu jusqu’à ce qu’il puisse nous permettre de rivaliser avec le Phénix. J’ai personnellement raté une échappée à bout portant. Le trio que je complète avec Zakary Larocque et Loïk Tremblay a fait flèche de tous bois. Les joueurs du Phénix ont vite remarqué la rapidité que nous avons déployé pour sortir le disque des coins et menacer dans l’enclave », a décrit le plus vieux des frères Paris.

Les Cheminots ont démontré aux visiteurs leur sérieux à l’attaque,  avec plusieurs échappées à deux contre zéro. Pour un, l’avant Émile Rivest a joué de malchance, manquant trois chances à l’emporte pièce, à l’embouchure du filet d’André-Grasset.

« Tous les joueurs ont embarqué pour ralentir le style de jeu. On a surpris le Phénix avec des revirements obtenus en appliquant de la pression. C’était une très bonne préparation en vue du duel au sommet face aux Patriotes », a ajouté Paris.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *