Guillaume Tardif poursuivra l’aventure du Dek à Saint-Eustache. (Crédit photo: Archives)
|

Dek Hockey Saint-Jérôme vendu et remplacé par un locateur d’outils

Par Luc Robert

Les joueurs adultes de Dek Hockey ont eu une mauvaise surprise, le vendredi 13 mai dernier, alors qu’ils ont été informés que le complexe extérieur de la rue Lajeunesse a été vendu. Les participants avaient le choix entre obtenir un remboursement d’inscription ou aller poursuivre leur saison estivale à Saint-Eustache.

Le terrain de Saint-Jérôme a été acheté par Location d’outils GM. La prise de possession pourrait se faire dès le mois de juillet. « On passe chez le notaire dans 28 jours (en date du 9 mai). Ça fait 4 ans que ça allait moins bien ici. Il nous restait seulement une vingtaine de clubs adultes membres, donc environ 220 joueurs. De nos jours, ça coûte une fortune à opérer », a lancé M. Guillaume Tardif, propriovendeur du Dek Hockey Saint-Jérôme.

Les raisons de la fermeture : il n’y avait pas assez de parties disputées, dit-il. « Ça veut aussi dire pas assez lucratif pour payer les arbitres et la préposée du bar. C’est aussi simple que ça. Au moins, les jeunes vont poursuivre leur saison junior ici au complet. Je n’aurais pas fait ce coup-là aux enfants, quitte à jouer à perte », a-t-il ajouté.

Pour de meilleures installations

Les adultes ont eu le choix de transférer leur équipe à Saint- Eustache, où l’autre complexe de M. Tardif est établi et compte sur un environnement intérieur à température contrôlée.

« J’avais le personnel pour fonctionner à Saint-Jérôme, mais j’avais aussi plein de petits pépins pour lesquels je devais fermer. Je pense que le monde du Dek est rendu au niveau de vouloir des installations de luxe, comme celles du complexe de Saint-Eustache. Nous sommes les seuls à offrir la climatisation », a enchaîné Guillaume Tardif.

Collaboration avec la ville

Ce dernier n’écarte pas la possibilité de poursuivre les opérations de Dek Hockey à Saint-Jérôme un jour. « Le nom Dek Hockey Saint-Jérôme ne disparait pas pour l’instant. Je pensais soit fermer et réouvrir un jour: l’option idéale était de redémarrer en plus grand. Mais avec la pénurie de main d’oeuvre, j’aime mieux arrêter tout de suite et me concentrer sur un seul projet à la fois. »

« Quant à l’aide de (la ville) de Saint-Jérôme, ça dépendait des fois. Il y a eu tellement de mouvement (de personnel) en 7 ans à la Ville, que c’était difficile à suivre. J’ai été les voir voilà 6 ans et leurs réponses n’étaient pas claires (pour un agrandissement). C’est lourd et pas assez rapide. Au début, les joueurs de Saint-Eustache jouaient même à Saint- Jérôme, mais ce n’était pas logique. Quand on a eu un deal sur un terrain à Saint-Eustache, on a sauté sur l’occasion de développer là-bas. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.