(Photo : George Bastien)
|

50e revue sur glace de Patinage Saint-Jérôme : Deux représentations tenues à guichets fermés

Par Luc Robert

La 50e revue sur glace de Patinage Saint-Jérôme a été présentée devant deux foules records de 800 personnes, samedi et dimanche derniers à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord.

Il s’agissait du même coup du 74e anniversaire de l’organisme, mieux connu par le passé par l’appellation « Club de patinage de Saint-Jérôme ».

« La 50e revue a été l’occasion de tisser des liens entre le passé, le présent et l’avenir. Le club a été fondé officiellement en 1952. Bien que quelques années aient été sautées dans les années 60, lors de la pandémie de 2020, ainsi que lors de l’écrasement du toit de l’aréna mineur (Jacques-Locas) en 2007-2008, les revues annuelles ont toujours fait les délices des jeunes et moins jeunes. La majorité des revues ont été présentées à l’aréna Melançon, alors que les entraînements étaient aussi tenus à Jacques-Locas selon les horaires de disponibilité. De nos jours, nous tenons 90 % des pratiques à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord et 10 % au Centre sportif Saint-Antoine », a énuméré le président de Patinage Saint-Jérôme, M. Danyel Laurin.

Photos : Georges Bastien

Des figures du patinage jérômien

La 50e revue a honoré les gloires du passé, dont Ian Connelly, aujourd’hui enseignant à Pierrefonds-Roxboro, ainsi que l’incroyable Julie Brault, qui était devenue une patineuse hors-pair, après avoir éprouvé des problèmes aux jambes, qui l’empêchaient de se déplacer à son aise dans sa jeunesse.

« Julie a été un modèle de persévérance tout au court de sa carrière. Elle a inspirée de nombreuses jeunes athlètes à se développer dans l’adversité. Ian a compétitionné chez les juniors et seniors, tant en simple qu’en paires. »

Connelly a notamment été membre de l’équipe nationale. Il a remporté l’argent aux Championnats juniors. Il a été chaudement applaudi par les spectateurs.

« On parle de deux grandes figures, deux légendes du patinage jérômien. Nous sommes très reconnaissants qu’ils se soient déplacés. Ils ont touché tellement de gens et de jeunes adeptes qui s’inspirent encore d’eux. Des parents venaient les remercier chaudement pour avoir tracé la voie », s’est réjouie l’entraîneuse Stéphanie Valois, elle-même une figure de proue de Patinage Saint-Jérôme.

Celle qui agit à titre de mentor pour Kelly-Ann Laurin et Loucas Éthier, 15e au monde, a aussi évoqué une bonne pensée pour les organisateurs du spectacle de fin d’année.

« J’ai souligné aux membres du conseil d’administration la magistrale façon dont ils ont souligné la 50e revue sur glace. Les détails en ont fait deux événements qui a atteint un niveau supérieur : les décors et l’infographie ont fait une grande différence. Les invités et la salle comble témoignent de ces réussites. »

Alignement relevé

Plus de 210 patineurs et patineuses ont unis leurs efforts pour présenter les numéros de la 50e revue.

« Nos entraîneurs et entraîneuses de diverses époques ont participé à un numéro rétro. Éléganza adulte a aussi présenté une chorégraphie synchronisée. On a même repris des numéros marquants, trouvés dans nos archives vidéos, pour faire un clin d’œil à notre histoire passée. Les spectateurs ont adoré l’initiative. Chez nos meneurs. Maya Isabelle, Lexie Bastien et Enrick Legault ont aussi présentés des séquences goûtées du public », a décrit le président.

Et Stéphanie Valois d’enchaîner : « Notre bassin nous permet de maintenir un niveau relevé. Plusieurs membres d’Équipe Québec font partie de nos rangs. Enrick Legault atteint de nouveaux sommets. Ce n’est que le début dans son cas, car nous avons trouvé une excellente partenaire pour lui. Il performera en 2024-2025, autant en couple qu’au niveau individuel », a-t-elle dévoilé.

L’ère moderne

Patinage Saint-Jérôme a pris son allure actuelle grâce à plusieurs dirigeants et bénévoles.

« Je suis de la lignée avec 8 ans à la présidence et 11 ans au conseil d’administration. Il y eu plusieurs dizaines d’autres bénévoles chevronnés ayant oeuvré chez nous, qui ont fait ce que le club est devenu. Nous atteignons de nos jours 70 patineurs artistiques et 220 autres jeunes de 3 à 17 ans, inscrits au programme Patinage Plus (débutants). Des groupes s’ajoutent à chaque nouvelle saison hivernale. Nous avions même une liste d’attente de 40 noms pour l’inscription au Patinage Plus. La relève demeure prometteuse et s’annonce excellente », a terminé M. Laurin.

 

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *