Soucy Baron a 50 ans !

Photo de Jean-Claude Tremblay
Par Jean-Claude Tremblay
Soucy Baron a 50 ans !
Pierre Provencher directeur général, Eric Côté président et chef de l’exploitation,Michel Beauchamp, superviseur de production, 46 ans d’ancienneté, Stéphane Maher maire de la ville de St-Jérôme (Photo : Courtoisie Soucy Baron)

Jean-Claude Tremblay, collaboration spéciale
Nous étions conviés à une conférence de presse, le 10 octobre dernier, pour souligner le 50e anniversaire de Soucy Baron. Messieurs Éric Côté, président et chef de l’exploitation chez Soucy et Pierre Provencher, directeur général de la filiale Soucy Baron, ainsi qu’une horde d’employés enthousiastes, ont accueilli leurs convives à bras ouverts, et en ont profité pour dévoiler leur nouvelle signature visuelle, représentant cet important jalon.
Pour l’occasion, Stéphane Maher, maire de la ville de Saint-Jérôme, de même que différents partenaires, étaient présents pour prononcer des allocutions, et surtout, souligner l’apport important de ce quinquagénaire dans le paysage Jérômien.
Fondée en 1968 à Saint-Jérôme, Soucy Baron est une entreprise familiale qui se spécialise dans la conception, les essais et la fabrication de pièces moulées en élastomère.
Vous avez sûrement entendu parler d’eux, car cette usine a l’honneur de fabriquer les rondelles officielles de la Ligue nationale de hockey.
Les rondelles ne sont par ailleurs que la pointe de l’iceberg, car l’entreprise fournit des pièces de caoutchouc et des composantes pour des géants des produits récréatifs, de la défense et du monde agricole.

En 1970, les presse-semelles.

Un maire fier et nostalgique

M. Maher était particulièrement fier de féliciter Soucy Baron, lui qui de son propre aveu voue un amour particulier au domaine industriel pour y avoir déjà œuvré avant la politique.
« J’ai un énorme respect pour Soucy Baron et ses 50 belles années, mais spécialement pour leur important apport dans la communauté. L’entreprise crée de la richesse économique, des emplois de qualité, et le fruit de leur travail rayonne un peu partout dans le monde — c’est un privilège de les avoir dans notre ville, c’est un citoyen d’affaires responsable et exemplaire, avec des employés loyaux et passionnés, merci de nous faire honneur », a-t-il conclu.

Une usine riche en histoire

Le maire a eu raison de parler des employés, car durant ma visite de l’usine, qui est d’un ordre et d’une propreté irréprochable, j’ai rencontré de véritables perles. J’ai fait la connaissance et conversé avec des gens dévoués et attachants, dont certains y sont depuis pratiquement le début.
« Voyez-vous, la moyenne d’ancienneté ici à l’usine est de 17 ans, mais c’était beaucoup plus élevé, les départs à la retraite et l’embauche massive ont passablement changé les chiffres! », a déclaré tout sourire le sympathique directeur général Pierre Provencher. Rappelons qu’un peu moins de 200 personnes travaillent à cet endroit.
Éric Côté, président et chef de l’exploitation, qui fera l’objet d’une prochaine chronique, a lui aussi souligné l’apport extraordinaire des employés. Le neveu du fondateur a rappelé les belles valeurs familiales que l’entreprise a su conserver au fil des années, et n’a pas caché sa fierté lorsqu’il a mentionné la croissance exponentielle et responsable du groupe.
www.soucybaron.com

En 1974, le département où l’on faisait les mélanges.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de