Ski acrobatique : Un Colombanois frappe à la porte des grands

Par Luc Robert
Ski acrobatique : Un Colombanois frappe à la porte des grands
Lors d’une compétition régionale au Mont-Orford, Olivier Hudon exécute un saut en X. (Photo : Sonya Péloquin)

Le skieur acrobatique Olivier Hudon, de Saint-Colomban, a enchaîné les performances du tonnerre en 2018-2019.  Sa progression a attiré l’œil des bonzes de ce sport de glisse.

 

Âgé de 14 ans, celui qui pratique à la fois le style des bosses et des sauts se donne corps et âme à chacune de ses prestations.

«Le 16 mars dernier, j’ai participé à la compétition junior canadienne, au centre de ski le Relais du Lac-Beauport. J’ai terminé avec la médaille de bronze dans ma catégorie, les juniors. C’était très motivant de côtoyer et de suivre ces gars-là. En fait, je m’entraîne déjà avec les gars d’Équipe du Québec», a confié Hudon.

L’étudiant de troisième secondaire partage son temps entre deux maisons d’enseignements.

«Je fais partie d’une entente combinée de sports-études. Je suis étudiant à l’école Frenette. Mais, je me joins aussi au programme de l’école Saint-Gabriel, de Sainte-Thérèse. Mes entraînements en pistes sont partagés entre Sommet Gabriel et Sommet Saint-Sauveur».

Olivier Hudon a reçu le trophée d’athlète de l’année, des mains de Dany Lefebvre, président d’Acroski des Laurentides et du club de ski acrobtique Mont-Gabriel.

Multiples honneurs

Le 5 mai dernier, Olivier Hudon a été honoré au gala Acroski Laurentides. Il s’y est mérité plusieurs prix, dont celui du meilleur esprit sportif, la première place en sauts, la première place en ski de bosses et la première place en ski de bosses «toutes catégories confondues».

«C’est bizarre à dire: j’ai connu un mauvais début d’année, mais elle s’est plutôt bien finie. Je m’étais forcé à plusieurs compétitions, au début, ce qui se traduisait par moins d’entraînement. On a équilibré ça, ensuite, et je me suis surpassé. Le 17 février, à la compétition régionale du Mont Orford, en ski de bosses, j’ai terminé au premier rang et arraché le titre de premier au total. À la compétition régionale de Saint-Sauveur, le 3 mars, je me suis classé 4e. En sauts, le 2 mars à la compétition provinciale de sauts au Relais, je me suis classé 8e, derrière (les membres) d’Équipe Québec», a-t-il détaillé.

Été comme hiver

S’il avoue ne pas avoir de préférence de style, le jeune Hudon souligne avoir mieux répondu à l’appel aux sauts, en 2018-2019.

«Je vise très haut, peu importe le style, dans mon cheminement. À court terme, je veux me tailler une place, au sein d’Équipe Québec. À long terme ? Joindre Équipe Canada, et pourquoi pas, les Jeux olympiques d’hiver. Je prends les bouchées doubles pour y parvenir. L’été, par le biais de la rampe d’eau (chez Maxime Gingras à Saint-Hippolyte) et au trampoline. Puis, dès octobre, en dry-land (hors pentes) à l’intérieur, dans un club de gym. Il y a toujours des nuances à apprendre».

Dans toutes ces péripéties, le nerf de la guerre demeure le budget. Les commanditaires qui souhaitent appuyer Olivier Hudon peuvent le faire en le contactant via son courriel, le hudoli1204@gmail.com.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de