Ski acrobatique : Émile Nadeau obtient une 4e place parmi les grands

Par Luc Robert
Ski acrobatique : Émile Nadeau obtient une 4e place parmi les grands

Le sauteur prévostois Émile Nadeau a épaté la galerie, samedi dernier à la Coupe du monde de ski acrobatique de Deer Valley, en Utah, en arrachant une  4e place.

Occupant la troisième place avec 96,58 points, le sauteur de seulement 17 ans a vu le tout dernier participant en lice, le Suisse Noe Roth, se hisser au sommet du classement avec un saut bon pour 126,70 points. L’Américain Justin Schoenefeld (123,08 points) et le Suisse Pirmin Werner (114,93 points) ont glissé aux deuxième et troisième échelons, reléguant Nadeau au pied du podium.

« C’est dire comment les choses changent vite. Avant son saut presque parfait, je ne pensais pas que Roth me battrait. Je pense que la différence a été le plus haut degré de difficulté qu’il a réalisé, ce qui lui a valu un meilleur pointage. Je suis très satisfait de ma performance : depuis mon rappel en Russie, j’aspirais à atteindre une finale. Là, j’ai déjà deux finales et une super-finale à mon actif. Je ne peux demander mieux », a évalué Nadeau, en entrevue vidéo avec Accès depuis le Utah.

Émile Nadeau était tout sourire après sa 4e place au Utah.

La délégation canadienne, présente à Deer Valley, demeurera en sol américain pour les trois prochaines semaines. Elle y poursuivra sa préparation en vue des Championnats du monde de ski acrobatique, qui auront finalement lieu à Almaty, au Kazakhstan, du 8 au 11 mars.

« Je n’ai pas eu la confirmation officielle que j’irai au Kazakhstan, mais ma 4e place devrait influencer leur décision. J’estime à 95 % les chances que j’y aille. Les mondiaux devaient se tenir à Calgary, mais bon, outre le décalage horaire, je me suis bien débrouillé en Russie. »

Celui dont le talent lui permet de brûler les étapes à un train d’enfer essaie de se concentrer sur le présent.

« Ça n’arrête pas de monter, mes performances. Je garde la tête froide et je tente de vivre le moment présent. Je repousse la pression. Avec les décalages horaires, ce n’est pas évident de me présenter devant mon écran d’ordinateur, pour poursuivre mes études à la Polyvalente de la Seigneurie (Québec). Ça me garde les deux pieds sur terre. »

Nadeau avoue qu’à force de se frotter sur une base régulière aux grands athlètes, les Olympiques d’hiver de 2022 de Pékin restent derrière sa tête.

« Ça dépendra des places disponibles et des blessures aux autres (coéquipiers). Il y aura des spots à combler aux bosses, au ski-crosse et en slopestyle. Je vais commencer par finir l’année ici, avec le grand club, avant de me faire des idées. On va s’entraîner à 25 minutes de Deer Valley, au Olymic Park, pour les trois prochaines semaines. »

Une épreuve NorAm se tiendra aux État-Unis les 13 et 14 février prochains. Émile Nadeau n’exclut pas de participer aussi aux Championnat mondiaux juniors, lui qui est toujours éligible à 17 ans.

Duo québécois

À Deer Valley, Émile Nadeau et Alexandre Duchaine se sont suivis en super finale, concluant la compétition respectivement aux quatrième et cinquième rangs.

Inscrit à la compétition, Miha Fontaine (fils de Nicolas) n’a finalement pas pris part à cette Coupe du monde.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments