Saut à ski : Émile Nadeau fait bien avec Équipe Canada en Russie

Par Luc Robert
Saut à ski : Émile Nadeau fait bien avec Équipe Canada en Russie
(Photo : Christian Nadeau (archives))

Émile Nadeau et Miha Fontaine ont joint l’équipe nationale de saut à ski en Russie, où ils participaient à une Coupe du monde à Moscou, en simple, samedi dernier.

Sur le tremplin, le Prévostois a réussi une 20e place, à la suite de problèmes à l’atterrissage. Fontaine a pris le 28e rang. Les trois plus jeunes de la compétition sont nés en 2004, dont Émile Nadeau.

Il s’agit de performances fort acceptables, étant donné que les deux Québécois se sont tapé un retard de 12h d’escales d’avion, en route vers le pays des Tsars.

Le sauteur Émile Nadeau a bien fait à Moscou, à ses débuts avec l’Équipe nationale.

La fin de semaine prochaine, le 30 janvier, ils seront à Minsk, en Biélorussie, pour prendre part à une Coupe du monde en simple. Nadeau et Fontaine ont de plus ajouté une nouvelle corde à leur arc, eux qui participeront aussi à Minsk à la nouvelle épreuve des sauts synchronisés.

Après Minsk, le duo québécois devrait partir pour Deer Valley, en Utah, pour probablement y conclure la saison, avec une Coupe du monde et deux épreuves NorAm. Les visiteurs arrivant aux États-Unis par avion devront toutefois se soumettre à une quarantaine, ce qui pourrait encore forcer des annulations d’horaire.

« Ils y vont au jour le jour, avec les changements constants de la COVID par région. Il y avait des postes de blessés à combler sur l’Équipe nationale de Coupe du Monde. Après avoir refusé une première fois l’invitation, l’entraîneur Nicolas Fontaine et le directeur haute-performance de Free Style Canada, Todd Allison, ont convenu qu’il valait mieux permettre aux deux jeunes loups de 17 ans d’essayer de se qualifier dès maintenant pour les Olympiques de 2022, car ils craignent que des épreuves qualificatives (pour Pékin) soient annulées par la pandémie. De plus, Émile et Miha auront pris de l’expérience en vue des Jeux d’hiver de 2022 », a expliqué Christian Nadeau, père du Prévostois.

Le milieu commence déjà à parler des Jeux olympiques 2022, pour la cohorte de Nadeau, sachant que le plan original était de préparer cette jeune génération de sauteurs à l’hiver 2026. Fontaine et Nadeau ont besoin de participer à trois Coupes du monde, pour être éligibles au Jeux d’hiver dès 2022.

Camp en Finlande

Nouveau membre de l’équipe de développement (NextGen) de saut, le jeune Nadeau a aussi pris part à un camp d’entraînement d’un mois en Finlande.

Il a aussi participé à deux épreuves de la Coupe d’Europe, Nadeau terminant respectivement au 9e et 8e rang, avec un double périlleux arrière quatre vrilles.

« Son coéquipier Miha Fontaine et lui ont été les seuls juniors canadiens à percer le top 10, lors de ces deux compétitions. Les jeunes canadiens ont fait très belle figure, lors de ces deux épreuves, terminant devant les juniors européens présents. Les jeunes sauteurs québécois du « Québec Air Force 2.0 » sont bel et bien là, au plus haut niveau !», a analysé Christian Nadeau.

Dans un autre ordre d’idées, Émile Nadeau s’est établi à Québec, pour y terminer ses études secondaires et ainsi profiter au maximum des installations, au Relais du Lac-Beauport.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments