| Par Dominique Cloutier ND. A

Le surmenage et la période des Fêtes

Dominique Cloutier N.D.A, Collaboration spéciale

La saison de Noël et du jour de l’An approche à grands pas, accompagnée de son lot d’excitations et… de stress. Pour la plupart des Canadiens, le congé des Fêtes de Noël et du jour de l’An se veut un moment privilégié pour se retrouver en famille, revoir les amis éloignés, bref pour être tout simplement heureux. Cependant, la réalité de la société matérialiste contemporaine nous incite parfois à consommer davantage et cette période peut aussi devenir une source d’anxiété.

Les dépenses peuvent générer un stress d’endettement considérable. Pour éviter ce stress, prévoyez un budget à consacrer à vos achats et, ensuite, tenez-vous en.

Avec les achats des Fêtes, nous arrivons la veille de Noël complètement épuisé alors que nous devrions consacrer du temps, non seulement à notre famille, mais à nous-même.

Afin de mieux gérer votre temps, je vous suggère de préparer un horaire, d’établir un emploi du temps ainsi que vos priorités.

Une chose à apprendre, et que je trouve personnellement très difficile à faire, est de savoir dire non à certaines invitations, cela afin de pouvoir vous reposer au milieu de toute cette frénésie.

À travers la planification et les engagements du temps des Fêtes, nous oublions le plus important, la raison pour laquelle nous nous réunissons, ce que nous célébrons. En conservant ces raisons à l’esprit, nous profiterons mieux et réduirons considérablement les déclencheurs d’anxiété, les anxiogènes. Si vous voulez garder votre calme et réduire le stress, essayez de ne pas exagérer. Trop d’alcool et de nourriture vont ralentir votre organisme et diminuer vos défenses immunitaires. Pour rester en forme, mangez de façon équilibrée, limitez les boissons alcoolisées et, si possible, pensez à faire un peu d’exercice. Une promenade digestive après le repas, par exemple, fait déjà beaucoup de bien.

Pour des stress passagers, je conseille souvent les fleurs de Bach, en particulier le « Remède de secours ». Il aide à retrouver la tranquillité et la sérénité et il est très utile en période d’hyperactivité, de tensions personnelles ou même professionnelles. Je le conseille souvent aux étudiants en période d’examens. En fait, il est indispensable face à n’importe quel stress : quand la sensation d’oppression gagne et nous pousse à en faire toujours plus, quand le sommeil devient difficile et agité, quand le mental ne se repose plus et tourne à grande vitesse… Théoriquement, le temps des Fêtes est une période de réjouissances. Avez-vous vraiment besoin qu’il devienne un élément additionnel de stress? Non! Faites-vous plaisir. Et, surtout, soyez réaliste. Allez à votre propre rythme et concentrez-vous sur ce qui importe vraiment. Vous ne vous en porterez que mieux, et vos proches aussi. Ainsi, Noël sera joyeux et l’année sera bonne.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août