Le lanceur Pierre-Luc Meloche a connu de bons moments au monticule pour les Cardinaux. (Photo : Raynald Morand)
|

Les Cardinaux ont confondu les sceptiques

Par Luc Robert

Les Cardinaux de Saint-Jérôme croisent actuellement le fer avec les Expos de Sherbrooke, en séries éliminatoires huitièmes de finales (2 de 3), face aux Expos de Sherbrooke.

Les Jérômiens ont pris le 4e rang de la division Louisville Slugger, en saison régulière de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), avec une moyenne de victoires de ,433 (13 victoires, 17 défaites).

« Une 6e place sur 10 au classement général, dans une année de transition pour ne pas dire de reconstruction, alors que tout le monde ou presque nous plaçait bons derniers, est satisfaisante. Au-delà du classement, ce que je retiens, c’est une gang de fous qui se sont serré les coudes et qui ont joué en équipe tout au long de la saison, autant dans les belles séquences que lors des matchs plus difficiles », a analysé l’entraîneur-chef, Jean-Luc Désormeaux, via Facebook.

Le pilote estime que les éléments se sont soudés ensemble, en cours de campagne. « Nous sommes d’abord des coéquipiers, des chums de balle, une famille d’été. Je suis fier de mes boys des Cardinaux, nous sommes groovy ! », a analysé le voltigeur de droite et entraîneur, spécialiste des rebonds du « white monster » du mur de l’aréna Melançon.

Les Cardinaux ont disputé leur premier match contre les Estriens mardi soir à domicile. La 2e partie se jouera jeudi soir du côté de Sherbrooke. Si nécessaire, un match ultime aurait lieu ce vendredi au parc Melançon.

Transition

Pour sa part, le directeur-gérant François Rousseau a aussi louangé l’attitude de sa troupe. « Au-delà du mélange vétérans-jeunes, les gars ont répondu au-dessus des attentes. On veut aller le plus loin possible en séries et bâtir là-dessus. Le repêchage de 2023 regorgera de plusieurs bons espoirs, dont plusieurs de la Rive-Nord. Ce sera l’occasion pour nous d’être agressifs et de sortir les meilleurs parmi les joueurs éligibles. Nous aurons trois choix de première ronde. »

Le repêchage pour les joueurs qui terminent leur séjour junior sera repoussé plus tard, alors qu’il avait traditionnellement lieu en novembre. 

« L’encan est maintenant déplacé en janvier. Des éléments repêchés en novembre dans notre ligue nous faisaient ensuite faux bond vers les professionnels au cours de l’hiver. Ce délai nous permettra de connaître les intentions de plusieurs espoirs », a repris Rousseau.

Ce dernier compte aussi sur la Ligue Frontière pour apporter des changements au processus. « La Ligue Frontière est censée apporter des changements de règlements pour les vétérans en termes d’éligibilité. Nous avons deux joueurs étoiles qui figurent à nos llistes : Louis-Philippe Pelletier (Aigles de Trois-Rivières) et Marc-Antoine Lebreux (Capitales de Québec) qui évoluent chez les pros indépendants. »

François Rousseau apprécie voir plusieurs talents éclorent dans sa formation. 

« Le lanceur Pierre-Luc Meloche a été excellent au monticule. Même chose pour Joël Sebastian, auteur de trois parties sauvegardées. L’artilleur Alexandre Lanauze est appelé à rebondir en séries. Nous faisons bien, en année de transition », a-t-il évalué.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.