(Photo : Danielle Earl)
Kelly Ann Laurin et Loukas Éthier se sont donné l’accolade après leur performance.
|

Laurin et Éthier ramènent le bronze de Boston

Par Luc Robert

Parmi les cinq Québécois en action à Skate America en fin de semaine dernière au Massachusetts, le duo composé de la Jérômienne Kelly Ann Laurin et de l’Estrien Loucas Éthier a été décoré d’une médaille de bronze.

La compétition a eu lieu à Norwood et marquait le début de la saison des Grands Prix en patinage artistique. Laurin et Éthier ont cumulé 156,94 points, afin de se frayer un chemin jusqu’au podium.

« On est super contents, car on n’avait aucune attente. On voulait simplement venir ici pour y retirer du plaisir et de l’expérience, a mentionné Loucas Éthier. Notre programme court nous a motivés et a donné le ton. On a eu une chance et on l’a saisie. »

Les nombreux partisans canadiens ont donné des ailes au duo québécois, dans une ambiance qu’ils ont grandement appréciée. « Je suis très contente des deux programmes et très fière de ce que nous avons accompli. Sortir de notre premier Grand Prix avec une médaille, partager le podium avec les meilleurs du monde, disons que la sensation est indescriptible. Après le programme court, les gens sollicitaient des photos et des autographes de partout. Le tour de glace sous les ovations a été mémorable. On était là pour faire notre petite affaire. Et là, on a participé à une conférence de presse en anglais : wow ! Jamais je n’aurais imaginé un pareil succès à nos débuts en Grand Prix », a spécifié en entrevue Kelly Ann Laurin, entre deux carrousels à bagages de l’aéroport Montréal- Trudeau.

Carte de visite

Après Lake Placid en septembre, voilà que le couple québécois a laissé une carte de visite marquante au Massachusetts, dès octobre. « Ils se trouvent sur un nuage, car ils sont entrés dans le circuit Grand Prix la tête haute. Ce sont deux athlètes qui carburent au spectacle. Ils se nourrissent de l’effet spectacle pour performer. J’ai trouvé géniale leur gestion du stress. Le plaisir et la constance aux éléments étaient au rendez-vous. C’est un gros atout de côtoyer les grands noms et de pouvoir ressortir de l’énergie au bon moment », a souligné l’entraîneure Stéphane Valois, qui se trouvait sur place à Norwood.

Même plan de match

Pour Loukas Éthier, l’objectif demeure toujours de briller au championnat canadien de janvier prochain. « On peut utiliser nos résultats comme tremplin et viser encore mieux la semaine prochaine. Mais nos objectifs de départ demeurent. On revient à la maison pour perfectionner des petites choses. On a bien livré nos programmes, mais on peut encore gagner des points à l’exécution : il faudra être un peu plus agressifs. On voit que notre rêve de patiner avec les grands est possible. Nous serons d’attaque à Mississauga. Enfin, je crois que nos performances en progression peuvent laisser un préjugé favorable à notre endroit, auprès des juges, pour les compétitions à venir. On fera de notre mieux à Skate Canada », a assuré Éthier.

Le prochain Grand Prix est en effet prévu la fin de semaine prochaine à Mississauga, en Ontario.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.